Notre mission

La Fédération des femmes du Québec est une organisation féministe autonome qui travaille à la transformation et à l’élimination des rapports sociaux de sexe et des rapports de domination dans toutes les sphères de la vie, en vue de favoriser le développement de la pleine autonomie de toutes les femmes et la reconnaissance véritable de l’ensemble de leur contribution à la société.

La FFQ est un carrefour de solidarité féministe réunissant des membres individuelles et associatives d’une grande diversité autour de la volonté de créer une société sans oppression;  ce carrefour se veut représentatif du pluralisme de la société québécoise et de la diversité du mouvement des femmes, particulièrement des femmes marginalisées ou vivant des oppressions.  

La FFQ vise la justice et l’égalité entre les femmes et les hommes, entre les femmes elles-mêmes et entre les peuples. Au sein du mouvement des femmes, la FFQ assume un leadership collectif pour faire avancer un projet féministe de société ancré dans les valeurs de la Charte mondiale des femmes pour l’humanité; l’égalité, la liberté, la solidarité, la justice, et la paix.  

À l’échelle internationale, elle se préoccupe, de développer ou renforcer des liens de solidarité pour la défense des droits des femmes et l’égalité entre les sexes en particulier concernant les pactes et conventions internationales protégeant les droits des femmes.  

La FFQ est un organisme non partisan de défense collective des droits des femmes, d’éducation et d’action politique, qui offre aux féministes un espace démocratique de militantisme et d’action, d’analyse et de réflexion, de débat, de formation, de concertation en solidarité avec les femmes au Québec, au Canada et à travers le monde, qui créent des alternatives aux systèmes d’oppression les affectant.

La mission de la Fédération des femmes du Québec  a été adoptée par ses membres lors du Congrès d’orientation en mars 2015. Avec la Déclaration de principes, elle constitue la base de notre engagement féministe

Déclaration de principes

La Fédération des femmes du Québec affirme son orientation féministe dans une perspective plurielle et pluraliste et ses membres militent pour la réalisation d’un projet féministe de société qui génère égalité, liberté, solidarité, justice et paix pour toutes les femmes.

La FFQ lutte pour l’émancipation des femmes et l’affirmation de leur droit à une participation intégrale et libre à la vie sociale, culturelle, politique et économique. Pour que se transforme réellement la société, la responsabilité du développement humain doit être prise en charge collectivement et le pouvoir doit être réorganisé afin d’en assurer un partage plus équitable et horizontal.

La FFQ rejette tout système et toute pratique d’oppression et de domination qui génèrent et entretiennent la violence, la pauvreté, l’intolérance, la discrimination et l’exclusion, ainsi que la destruction des écosystèmes sur lesquels repose la vie. La FFQ adopte une approche féministe intersectionnelle qui vise à déconstruire et à éliminer le patriarcat et tous les autres systèmes d’oppression ou de domination avec lesquels il est imbriqué, comme le capitalisme, le racisme, l’impérialisme, l’hétérosexisme, le colonialisme, le capacitisme et l’âgisme qui fonctionnent ensemble pour marginaliser et exploiter les femmes aux plans sexuel, social, économique, culturel, politique et religieux.

 La FFQ est ouverte à toutes les femmes dans leur pluralité et diversité. La FFQ et ses membres sont conscientes que les systèmes d’oppression opèrent également dans le mouvement féministe et au sein de la FFQ. Ainsi la FFQ et ses membres militent activement pour créer un espace d’engagement sans oppression pour toutes les femmes.   La FFQ est une organisation ouverte aux questions controversées et émergentes. Par un travail constant de délibération, elle permet le débat démocratique et la capacité pour les membres de différer d’opinions sur des questions mais de s’unir dans l’action sur toutes les orientations  décidées collectivement.

La Déclaration de principes de la Fédération des femmes du Québec a été adoptée par ses membres lors du Congrès d’orientation en mars 2015. Ce texte constitue la base de notre engagement féministe.

 Statuts et règlements

PRÉAMBULE aux statuts et règlements :   Les statuts et règlements refondus de la Fédération des femmes du Québec (FFQ) visent à traduire les résolutions adoptées par les membres réunies en congrès d’orientation en novembre 2003 et de nouveau en mars et en septembre 2015, en ce qui concerne les structures de la FFQ.    Ces statuts et règlements reflètent la volonté de la FFQ de respecter les principes suivants : La FFQ, dans son fonctionnement :

  • Vise l’implication et la participation du plus grand nombre possible de membres;
  • Se fonde sur l’ouverture de l’organisation à la diversité, à la pluralité du mouvement des femmes au Québec, en se dotant de mécanismes assurant la meilleure représentation possible;
  • Se base sur des principes de gestion féministe;
  • Favorise un plus grand partage du pouvoir entre l’assemblée générale des membres, le conseil d’administration, l’exécutif, l’équipe de travail, les comités et les collectives, une bonne communication entre toutes ces instances, un accueil adéquat des nouvelles membres et travailleuses, une prise de parole diversifiée, une mise à contribution des différentes expériences, tendances ou sensibilités présentes chez les membres;
  • Exige une meilleure transmission des acquis par différents moyens dont la formation des membres, en vue de développer un plus grand sentiment d’appartenance à la FFQ, à son histoire, aux enjeux qu’elle défend, aux revendications qu’elle porte.
 

Dans la prise de décision, la recherche de consensus continue d’être un objectif à poursuivre afin de développer la plus grande cohésion possible lors de la prise de décisions importantes. Lors de la prise de décision, les processus suivants sont privilégiés par les membres :

  • que des débats rigoureux puissent se faire en vue de permettre l’expression véritable des différences et divergences;
  • que, lors de la transmission des positions officielles de la FFQ, il soit tenu compte des divergences exprimées.
 

Consultez ici les statuts et règlements de la Fédération des femmes du Québec.

Inscription à l'infolettre

Informations