Nos événements

Atelier 12

Le 11 novembre 2020
De 10h à 12h

Atelier 12

Transformer nos stratégies d’embauche pour des organismes réellement anti-oppressifs

• Alexandra Pierre, Relais-femmes
• Marlihan Lopez, Fédération des femmes du Québec (FFQ)

Confrontées au racisme systémique dans les organismes de justice sociale, les femmes racisées font face à plusieurs barrières : sous- représentées, confinées aux postes contractuels, non prises aux sérieux lorsqu’elles dénoncent le racisme, « tokenisées », c’est-à-dire instrumentalisées pour donner une image positive mais fausse de l’organisme, etc. Il est plus que temps de changer nos manières de faire ! L’atelier proposera des stratégies pour embaucher et maintenir en emploi les femmes  racisées  : de la conception  du poste à la rédaction de l’offre d’embauche, de l’entretien d’embauche à l’accueil en emploi, de la formation antiraciste à la gestion de l’organisme.
 

Alexandra Pierre est coordonnatrice de projets à Relais-femmes, elle s’implique dans le milieu communautaire et les groupes de femmes depuis plus d’une douzaine d’années. Elle s’intéresse à l’intersectionnalité comme théorie, mais surtout comme pratiques concrètes à l’intérieur des groupes. Alexandra détient un BAC en anthropologie et une maîtrise en organisation communautaire. Elle est membre du conseil d’administration de la Ligue des droits et libertés depuis 2014.


 

Marlihan Lopez est une activiste afroféministe et une organisatrice communautaire qui s'attaque aux problèmes liés au racisme anti-Noir, à la violence sexuelle basée sur le genre et à ses intersections. Elle a coordonné la division de l'intersectionnalité pour le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel, où elle a mené un travail de plaidoyer et sensibilisé à la manière dont le genre, la race, la classe et les capacités se croisent dans le contexte de la violence sexuelle. Elle a été présidente de la Fondation Paroles de femmes, une organisation féministe par et pour les femmes racisées engagées à créer des espaces inclusifs où les femmes racisées peuvent parler et partager leurs expériences et leurs points de vue divers. Elle a également organisé avec des mouvements comme Black Lives Matter et Montréal Noir autour de questions telles que le profilage racial et les brutalités policières. Elle est actuellement vice-présidente de la Fédération des femmes du Québec et coordonnatrice du programme d'études interdisciplinaires de la sexualité à l'Institut Simone de Beauvoir.
 

 

Inscription à l'infolettre

Informations