Lutter contrer la mondialisation capitaliste et patriarcale

La mondialisation a un impact spécifique sur le rôle des femmes dans la société parce qu’elle se conjugue avec d’autres systèmes d’exploitation et de domination, tels que le patriarcat et le racisme. Les effets de ce système capitaliste sont multiples; exploitation du territoire et de ses ressources, militarisation, précarité économique, renforcement de la division internationale et sexuelle du travail, ou encore transformation importante des conditions de vie des femmes (travail atypique, augmentation des coûts des denrées de bases, désinvestissement des États dans les programmes sociaux, etc.). Lutter contre la mondialisation, c’est donc lutter contre un système qui produit des inégalités et participe au contrôle des femmes et de l’environnement.

Agir contre la mondialisation capitaliste et patriarcale

À la mondialisation de l’économie néolibérale capitaliste, nous répondons par la mondialisation de nos solidarités! Une grande partie de notre action en solidarité avec les femmes du monde se faiavec la Marche mondiale des femmes. À travers notre participation active à ce réseau féministe mondial, nous mondialisons nos solidarités pour faire obstacle à la recherche effrénée de profits pour un très petit nombre aux dépens de la majorité de la population. La FFQ fait aussi, par des activités de représentation auprès des gouvernements et par des activités d’éducation et d’information faisant la promotion de nouveaux modèles économiques basés sur une conception différente de la richesse, de la production et de la productivité. Le comité femmes et mondialisation de la FFQ, formée par des membres militantes, contribue également à la réflexion en produisant des outils d’information et d’éducation. Le comité a récemment produit une brochure et un atelier sur les enjeux du militarisme et contribué à une étude sur les conditions de travail des femmes portant sur le cas de Walmart au Québec.