11 décembre 2018

Pourquoi votre don à la FFQ est important ?

 

« Les femmes sont encore considérées comme des citoyens de seconde zone » – ce sont les mots de la porte-parole d’Amnistie Canada, Anne-Sainte Marie au micro hier de Radio-canada à l’occasion du 70ème anniversaire de l’adoption par l’ONU de la déclaration universelle des droits de l’Homme.

  • L’urgence d’agir

Il y a quelques jours, la FFQ commémorait la mémoire des 14 femmes assassinées à Polytechnique le 6 décembre 1989 parce qu’elles étaient des femmes.

Par cette commémoration, nous avons souhaité nous souvenir de chacune d’entre elles. Nous souvenir, pour que les crimes d’hier ne soient pas étouffés par des tentatives de les reléguer dans un passé révolu. Nous souvenir pour au contraire rappeler avec la même constance, qu’aujourd’hui encore, des femmes subissent de la violence quotidiennement parce qu’elles sont des femmes.

Harcèlement, répression droits bafoués, violence physique et verbale…le rapport annuel d’Amnistie Internationale s’attarde sur la situation mondiale des femmes, qui est jugée inquiétante.

Et pour cause, encore aujourd’hui, des femmes autochtones sont assassinées ou portées disparues. 4 000. C’est le nombre de femmes autochtones assassinées et disparues selon le Native Women’s Association of Canada (NWAC). Ce serait aussi une sous-estimation.

Aujourd’hui, en 2018, après plusieurs décennies, l’enquête de police piétine encore.

Aujourd’hui encore, nous apprenions il y a quelques semaines que les femmes autochtones étaient encore stérilisées de force. Oui. Au Canada. En 2018.

Aujourd’hui, 137 femmes sont assassinées dans le monde, chaque jour, sous les coups de leurs conjoints. Le domicile est en 2018 l’endroit le plus dangereux pour nous, les femmes.

Aujourd’hui au Québec, selon statistiques canada, les femmes gagnent en moyenne 0,87$ pour chaque dollar gagné par un homme. Aujourd’hui au Québec, les femmes immigrantes gagnent en moyenne 57% du salaire d’un homme blanc non-immigrant.

Aujourd’hui au Québec, des femmes sont menacées de perdre leur emploi en raison de leurs convictions religieuses.

  • Agir oui, mais dans quel contexte ?

Alors oui, il y a encore tant à faire dans un contexte généralisé de poussées de forces conservatrices dans plusieurs régions du monde. Les irruptions des partis d’extrême-droite en Europe et dernièrement au Brésil avec l’élection de Bolsonaro à la tête du pays, participe de cette dynamique d’ensemble inquiétante.

Il y a deux mois, le Québec a porté son choix électoral sur le gouvernement de la Coalition Avenir Québec : projet d’interdiction du port de signes religieux dans certains emplois du service public et rhétorique paritaire qui s’arrête aux portes des cabinets (au total, deux fois plus d’hommes que de femmes ont été nommés aux commandes des cabinets) font déjà partis de l’agenda conservateur porté par la CAQ.
Chez nos voisins dans l’Ontario, ce sont également les conservateurs qui ont gagné du terrain avec des impacts important sur l’éducation sexuelle, le salaire minimum, la lutte aux changements climatiques et le test sur programme de revenue garantie.

Entre ceux qui proposent de restreindre les libertés fondamentales des femmes musulmanes, ceux pour qui la question de la lutte contre les agressions sexuelles n’est plus une priorité et ceux qui se complaisent à stigmatiser les femmes dont les droits sont les plus fragiles, les droits collectifs de nous toutes risquent de reculer.

L’année 2019 constituera sans aucun doute une année charnière dans la défense de notre agenda féministe. Le Québec, dans ce contexte généralisé des poussées conservatrices, doit demeurer à l’avant garde du combat féministe.
N’oublions pas également que 2019 marquera une nouvelle année électorale au niveau fédéral. En cas de poussée conservatrice, la FFQ doit disposer de toutes ses ressources pour être en mesure de riposter sur le plan politique.

Plus que jamais nos principes doivent devenir une réalité au Québec : favoriser le développement de la pleine autonomie de toutes les femmes et la reconnaissance véritable de l’ensemble de leur contribution à la société.
Il est essentiel de tout mettre en oeuvre aujourd’hui pour éviter la mise en place de mesures coercitives qui restreindraient les droits d’une partie des femmes.

Céder ne serait-ce qu’une petite partie sur nos droits fondamentaux serait un signal dramatique envoyé aux forces politiques pour produire davantage de lois coercitives à l’égard des femmes issues des minorités d’abord puis à l’égard de toutes les femmes ensuite. À termes, ce sont toutes les femmes qui en subiraient les conséquences.

Par le passée, la FFQ a su mettre en action ses forces vives pour demander des congés payés spécifiques aux victimes de violence conjugale, une loi-cadre pour favoriser une meilleure conciliation famille-travail-études, des mesures pour mettre fin aux violences que vivent les femmes autochtones et un réinvestissement dans les groupes qui luttent pour la justice et l’égalité des femmes; Aujourd’hui, face à ce constat, nous vous proposons d’agir afin de construire un réseau féministe fort pour répondre à ce contexte politique.

  • Concrètement, qu’est-ce que vous pouvez-faire ?

Donner à la FFQ une force d’action en nous aidant à lever des dons.

Il est nécessaire que nous parvenons à décupler cette force d’action, notamment en renforçant nos liens en région et pour ça, nous avons besoin de VOTRE aide.

À 30 000$, on pérennise notre équipe de travail.
À 60 000$, on pérennise notre équipe de travail ET nous sommes en mesure d’obtenir une autonomie financière pour l’année suivante.
À 100 000$, on pérennise notre équipe de travail ET nous sommes en mesure d’obtenir une autonomie financière pour l’année suivante ET on embauche une personne supplémentaire pour renforcer notre région nationale et lutter contre le sexisme au plus haut niveau politique.

En cette période de décembre, c’est encore le moment pour vous d’effectuer un don et de bénéficier d’un crédit d’impôt en 2019.

Chaque geste compte, et du fond du coeur,
nous vous remercions de votre générosité !

Merci de croire en VOTRE fédération.

Notre union fait notre force.

Donnez en quelques clics :
http://www.ffq.qc.ca/simpliquer/faire-un-don/

Luttes : En vedette

Commentaires

Le commentaires sont fermés.