12 septembre 2018

Un message à nos membres

 

Cette semaine, certaines d’entre vous nous ont contactées pour faire part de votre inquiétude et pour nous poser une question :

Pourquoi la Fédération des femmes du Québec n’a-t-elle fait aucune mention du décès de Mme Lise Payette sur les réseaux sociaux et sur son site web?

La réponse est que nous avons choisi de laisser chaque membre associative et chaque membre individuelle s’exprimer à leur manière à propos du décès de Mme Payette.

Il est impossible pour la Fédération des femmes du Québec de ne pas reconnaître que Mme Payette a grandement contribué à avancer la cause des femmes du Québec. Elle a été la première ministre d’État à la Condition féminine. Elle a modifié le Code civil, pour créer plus d’égalité entre les hommes et les femmes, puis pour supprimer l’obligation des femmes de porter le nom de leurs maris. Elle a aussi, pour plusieurs années, contribué aux changements de mentalité de plusieurs Québécois-es, avec ses nombreuses émissions à la radio et à la télévision. Au travers de ses accomplissements et ses prises de position, des milliers de femmes ont trouvé une alliée, tant dans leur quotidien que dans leurs batailles politiques. D’autres ont fait face à une adversaire dans leur bataille pour le respect de leurs droits.

La Fédération des femmes du Québec doit représenter plusieurs femmes et plusieurs positions en même temps. Nous représentons des femmes qui luttent pour la parité et l’inclusion des femmes en politique, tout comme nous représentons des femmes qui luttent contre les violences sexuelles. Nous ne pouvons pas choisir d’en représenter seulement certaines. Par contre, ce que la Fédération peut faire, puis ce qu’elle et son conseil d’administration ont choisi de faire, c’est de laisser chaque membre s’exprimer à leur manière à propos du décès de Mme Payette—d’écrire ce qu’elle symbolisait pour elles. Par respect pour la famille et les ami-e-s de Mme Payette, nous avons donc décidé d’attendre avant d’écrire un message sur les réseaux sociaux. Sans nier nos divergences, nous reconnaissons qu’elle est une figure importante de l’histoire du Québec et nous souhaitons que l’ensemble de ce qu’elle fut pour le Québec soit reconnu et continue à alimenter nos conversations et l’évolution de notre société.

Nous tenons à présenter nos sincères condoléances à la famille et aux ami-e-s de Mme Payette.

Luttes : En vedette

Commentaires

Le commentaires sont fermés.