5 juin 2018

7 revendications pour un G7 plus féministe et plus intersectionnel!

 

[Ceci est une version abrégée du communiqué de presse qui se trouve ici. Le communiqué est le résultat d'une rencontre entre 60 féministes du Canada, des pays du G7 et de partout dans le monde. La présidente de la FFQ, Gabrielle Bouchard, était présente à cette rencontre.]

Nous sommes un regroupement de plus de 60 féministes du Canada, des pays du G7 et de partout dans le monde. Nous représentons des organismes et militantes féministes qui travaillent à une multitude d’enjeux transversaux pour répondre à la discrimination et aux inégalités fondées sur le sexe et sur d’autres facteurs interreliés. Nous sommes aux premières lignes de la résistance et du progrès concernant des enjeux qui vont du changement climatique à la violence fondée sur le sexe, en passant par les soins aux enfants et les politiques étrangères.

Nous nous sommes unies afin d’établir une vision féministe pour le G7 de 2018 et audelà.

Les décisions prises par le G7 ont des répercussions mondiales. L’apport d’une approche féministe au G7 a le potentiel de transformer le processus décisionnel (– et de changer la donne, entre gagnants et perdants). Les féministes sont largement absentes des espaces décisionnels du G7. Si le G7 veut réellement faire progresser l’égalité entre les sexes, il devra écouter les leaders féministes et adopter des approches féministes.

Nous exhortons les dirigeants du G7 à adopter une approche féministe visant à abolir les inégalités structurelles et systémiques et à transformer les systèmes de pouvoir et de privilège, dont plusieurs sont ancrés dans des constructions sociales du genre et des tentatives patriarcales de contrôler les corps et les choix des femmes. Une approche féministe significative contribue à mettre fin aux lois, aux politiques et aux programmes discriminatoires en assurant que tous ont la capacité d’agir, l’autonomie, le choix, l’habilitation et l’espace nécessaires pour s’impliquer à tous les paliers décisionnels. Selon nous, une approche féministe :

  • Intègre l’intersectionnalité
  • Se concentre sur la diversité des expériences vécues et des expertises, en particulier celles qui sont les plus touchées par les décisions, politiques et programmes du G7
  • Garantit des ressources aux mouvements et à l’organisation féministes
  • Établit un nouveau modèle économique
  • Repose sur l’imputabilité

NOUS INCITONS LES LEADERS DU G7 À PRENDRE LES MESURES SUIVANTES :

Sur l'image il est écrit "7 revendications du W7 pour le G7: Adopter une approche féministe à la santé sexuelle et aux droits reproductifs."

Il faut:

  • Collecter des données désagrégées
  • Garantir un financement de base
  • Créer une structure gouvernementale fondée sur l’ACS+
  • Instaurer une base décisionnelle partagée

Sur l'image il est écrit "7 revendications du W7 pour le G7: Mettre les femmes et les survivantes de conflits au centre des efforts pour bâtir un monde plus pacifique et sécuritaire."

Il faut:

  • [S'assurer que les droits humains et les droits des femmes sont respectés au niveau mondial]
  • [S'assurer que 50% des investissement du G7 aient des retombées positifs pour les femmes]
  • [S'assurer d'atteindre la parité dans tous les discussions et les événements du G7]

[La revendication écrite sur l'image est: "Développer un modèle économique qui facilite l'autonomisation et l'agentivation des femmes"

Il faut:

  • Niveler les inégalités
  • Assurer des emplois et des modes de subsistance décents
  • Investir dans la prestation universelle de protection sociale et de services publics

Sur l'image il est écrit "7 revendications du W7 pour le G7: Lutter ensemble contre le changement climatique."

Il faut:

  • Renforcer et mettre en œuvre les engagements de l’Accord de Paris visant à limiter à 1,5 degré l’élévation de la température mondiale, et mobiliser 100 milliards $ pour financer l’action climatique d’ici 2020.
  • Transformer le système économique mondial en déplaçant son point de mire de la croissance vers la justice, notamment en prenant en compte les impacts sexospécifiques et sanitaires du changement climatique.
  • Investir de l’argent et des capacités dans des solutions de rechange proposées par les communautés, les chercheurs et chercheuses et les mouvements féministes. Ces solutions contribueront à protéger les forêts, les réserves d’eau douce et les océans, en plus de contribuer à développer une économie plus juste où les femmes, les personnes qui pratiquent l’agriculture et la pêche, de même que les peuples autochtones, ne feront pas que survivre mais s’épanouiront.

Sur l'image il est écrit "7 revendications du W7 pour le G7: Adopter une approche féministe à la santé sexuelle et aux droits reproductifs."

Il faut:

  • Prendre des mesures pour répondre aux répercussions néfastes des systèmes et structures juridiques qui cherchent à limiter ou à criminaliser des aspects de la santé sexuelle et génésique ou de droits qui s’y rattachent
  • Accroître les ressources pour soutenir le travail de plaidoyer pour les droits humains et les droits sexuels et génésiques ainsi que la prestation de services féministes en matière de santé sexuelle et génésique
  • Favoriser la reddition de comptes au sujet de la prestation de services féministes en matière de santé et droits sexuels et génésiques

Le texte sur l'image dit "7 revendication du W7 pour le G7: Mettre fin à la violence envers les femmes"

Il faut:

  • Consacrer un pourcentage fixe du PIB des États du G7 à une réponse complète à la violence à l’égard des femmes, avec une croissance progressive au cours des quatre prochaines années.
  • Faire en sorte que le financement pour l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation continue de tout Plan d’action national pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles (EVAWG) soit proportionné à l’urgence et à l’ampleur de la pandémie.
  • Tenir compte des approches sensibles au genre, prônant l’autonomie corporelle et visant à « ne pas nuire »[...][lors de la prise de] position des États du G7 relative à l’aide étrangère, [du] commerce et aux investissements mondiaux ainsi [que] l’annulation de la dette
  • Les mouvements féministes de la base, qui incluent des femmes autochtones et des femmes marginalisées, doivent concentrer [quelques] priorités sur les programmes de lutte contre la violence à l’égard des femmes.

Sur l'image il est écrit "7 revendications du W7 pour le G7: Soutenir et développer les mouvements féministes."

Il faut:

  • Développer les mouvements féministes
  • Développer une plus grande cohérence dans les politiques, en accord avec un programme féministe à l’échelle de toutes les discussions du G7.
  • Fournir un financement audacieux, soutenu et important, pour l’organisation des femmes dans les pays du G7 et à l’échelle internationale.
  • Reconnaître qu’un leadership féministe nécessite de faire en sorte qu’une diversité de femmes représentant les mouvements féministes et redevables à ceux-ci accèdent aux tribunes de leadership.
  • Financer de robustes mécanismes de protection pour les personnes qui défendent les droits humains des femmes (PDDHF).

Commentaires

Le commentaires sont fermés.