24 novembre 2017
Communiqué de presse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 23 NOV – COMITÉ DES 12 JOURS D’ACTION (BILINGUE/BILINGUAL)

 

L'image est d'un labyrinthe blanc dans une forme ovale. Dans le labyrinthe, on distingue une zone intitulée « Économie » avec un symbole de « dollar », une zone intitulée « Santé » avec un symbole de pharmacie, une zone intitulée « Justice » avec une balance de justice comme symbole. Trois loupes de couleurs claires (jaune, rose et bleu) sont posées sur le labyrinthe. Il y a du texte dessous celui-ci qui lit

Les 12 jours d’action contre les violences envers les femmes

du 25 novembre au 6 décembre 2017

MONTRÉAL, le 23 novembre 2017 – Le Comité des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes a lancé ce matin l’édition 2017 de cette grande campagne nationale de mobilisation et d’action. Pour l’occasion, le Comité a produit une bande dessinée qui met brillamment en lumière les violences invisibles vécues par les femmes. Illustrée par l’artiste montréalaise The Creative Kay, elle est basée sur les nombreux témoignages reçus au quotidien par les organismes qui travaillent avec et pour les femmes. De plus, le Comité invite les femmes à participer à un grand micro-ouvert contre les violences au Théâtre aux Écuries le 30 novembre à 18h. Les 12 jours culminent lors de la Commémoration des victimes de la tuerie de Polytechnique, le 6 décembre à la Place du 6-décembre-1989, à 12h.

La campagne de dénonciation des agressions sexuelles #moiaussi a mis une nouvelle fois en évidence l’ampleur du phénomène. Or il faut rappeler qu’à peine 5 % des femmes agressées portent plainte et que seulement 3 plaintes sur 1000 se soldent par une condamnation. « Nous en avons assez que notre société se déresponsabilise et c’est pourquoi nous avons voulu montrer le véritable labyrinthe des barrières systémiques auxquelles beaucoup de survivantes sont confrontées, notamment les femmes à la croisée de plusieurs discriminations » a expliqué Marlihan Lopez du Regroupement Québécois des CALACS en présentant la bande dessinée. Le Comité est unanime : les violences faites aux femmes constituent un problème systémique, touchant toutes les sphères de la société.

Viviane Michel, présidente de Femmes Autochtones du Québec, a alors rappelé que « les violences à l’égard des femmes autochtones sont l’effet direct du colonialisme. Les femmes autochtones n’ont pas accès aux mêmes services que le reste de la population, que ce soit dans l’accès à la santé ou à la justice par exemple. » De son côté, Hanane Khales du Réseau d’action des femmes handicapées, a rappelé que les différentes formes de violences envers les femmes sont interreliées: « Comment chercher de l’aide quand on sait que les services ne seront pas accessibles parce qu’on est en fauteuil ou parce qu’on est sourde? Comment quitter un employeur abusif quand on sait que l’on sera discriminée sur le marché du travail, parce que l’on est en situation de handicap, que l’on est racisée ou encore que l’on est trans? »

Gabrielle Bouchard, nouvelle présidente de la Fédération des femmes du Québec, s’est alors directement adressée au gouvernement en déclarant que « les coupures dans les services publics et le sous-financement chronique des organismes communautaires aggravent ces violences. Le gouvernement doit répondre à la mobilisation massive des groupes de femmes et des groupes féministes partout à travers le Québec. Nous demandons que nos expertises et notre mission soient véritablement reconnues ».

-30-

Contact média :

Amel Zaazaa
amelia.zaazaa@gmail.com
(514) 261-5334
 

À NE PAS RATER

 

23 nov. (10h)   :     Conférence de presse                                                                    (1500 Maisonneuve Ouest, salle 404)

25 nov.             :     Début de la Campagne des #12joursdaction

30 nov. (18h)   :     Micro ouvert contre les violences faites aux femmes            (Théâtre Aux Écuries)

6 déc.   (12h)   :     Commémoration                                                                            (Place du 6-décembre-1989)

Consultez le calendrier : http://cdeacf.ca/12jours

Qui est le Comité des 12 jours d’action ?

Le Comité des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes est composé cette année de la Fédération des femmes du Québec, d’Action des femmes handicapées (Montréal), du Centre de documentation sur l’éducation des adultes et la condition féminine, du Conseil Québécois LGBT, de DAWN /Réseau d’action des femmes handicapées du Canada, de Femmes Autochtones du Québec, de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, de la Fondation Filles d’action, de la  Fondation Paroles de femmes, de La Voix des femmes, de la Maison d’Haïti, du Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale, du RQCALACS et du Y des femmes de Montréal. La Campagne du Comité des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes est réalisée grâce au soutien du Secrétariat à la Condition féminine.

—————————————————————–

L'image est d'un labyrinthe blanc dans une forme ovale. Dans le labyrinthe, on distingue une zone intitulée « Économie » avec un symbole de « dollar », une zone intitulée « Santé » avec un symbole de pharmacie, une zone intitulée « Justice » avec une balance de justice comme symbole. Trois loupes de couleurs claires (jaune, rose et bleu) sont posées sur le labyrinthe. Il y a du texte dessous celui-ci qui lit

12 Days of Activism Against Gender-Based Violence

from November 25th to December 6th 2017

MONTREAL, November 23rd, 2017 – This morning, the Planning Committee for the 12 Days of Activism Against Gender-Based Violence launched the provincial campaign calling for mass mobilization to end the different forms of violence against women. To mark the occasion, the Committee has commissioned and co-created a series of comic strips that brilliantly illustrates various forms of violence against women that are seldom recognized as such. Drawn by The Creative Kay, an artist from Montreal, it is based on the many personal stories that organizations that work with women receive daily. Additionally, the Committee invites women to participate in an open mic night to end all forms of violence against women, held at the Théâtre Aux Écuries on November 30th at 6PM. The 12 Days of Activism will wrap up this year’s activities with a commemoration for the victims of the Polytechnique shooting on the 6th of December, at the Place du 6-décembre-1989, at 12PM.

 

The flurry of public denunciations of sexual assault made during the #metoo campaign has once again shown the extent of the problem of sexual violence in our society. It bears repeating that only 5% of women who have been sexually assaulted file a complaint and only 3 out of 1000 of these complaints give way to a conviction. “We have had enough of our society collectively denying responsibility for the problem of violence against women and that’s why we want to show that many survivors of sexual assault—especially those who face multiple forms of discrimination—are up against a full-fledged maze of systemic barriers,” explained Marlihan Lopez, from the Quebec coalition of sexual assault centers, as she presented the comic strips. The opinion of the Committee is unanimous: the different forms of violence against women are a systemic problem, that stem from and affect all spheres of society.

 

Viviane Michel, president of Indigenous Women Quebec, reminded the room that “violence against Indigenous women is a direct result of colonialism. Indigenous women don’t have access to the same services that the rest of the population has access to, whether it be access to healthcare services or access to justice for example.” Hanane Khales from The DisAbled Women’s Network of Canada (DAWN-RAFH Canada) stated that the different forms of violence against women are all interrelated: “How can a woman reach out for help if she knows that services are not accessible to her because she is in a wheelchair or because she is a deaf woman? How can a woman quit her job because her boss is being unlawful and abusive if she knows that she is going to be discriminated against in the job market because she is living with a disability, because she is a woman of colour, or because she is a trans woman?”

 

Gabrielle Bouchard, the new president of the Fédération des femmes du Québec then directly addressed the government to declare that “the current trend towards financially slashing public services and the persistent underfunding of community organizations worsens the different types of violence women face. The government must respond to the mass mobilization of women’s groups and of feminist groups across Quebec. We demand that our expertise and our mission be recognized.”

-30-

Media contact:

Amel Zaazaa
amelia.zaazaa@gmail.com
(514) 261-5334
 

UPCOMING EVENTS

 

Nov. 23 (10AM)  :     Press conference                                                                    (1500 Maisonneuve West, salle 404)

Nov. 25 (all day) :     The #12joursdaction campaign begins!

Nov. 30 (6PM)    :     Open mic night against violence towards women           (Théâtre Aux Écuries)

Dec. 6   (12PM)  :     Commemoration                                                                  (Place du 6-décembre-1989)

Consultez le calendrier : http://cdeacf.ca/12jours

Who is the 12 Days of Activism Committee?

This year the 12 Days of Activism Against Gender-Based Violence Planning Committee is composed of the following organisations: Fédération des femmes du Québec, Action des femmes handicapées (Montréal), Centre de documentation sur l’éducation des adultes et la condition féminine, Conseil Québécois LGBT, DAWN /Réseau d’action des femmes handicapées du Canada, Femmes Autochtones du Québec, Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, Fondation Filles d’action, Fondation Paroles de femmes, La Voix des femmes, Maison d’Haïti, Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale, RQCALACS and Y des femmes de Montréal. The campaign is brought to you thanks to a financial contribution from the Secrétariat à la Condition féminine.

Luttes : En vedette

Commentaires

Le commentaires sont fermés.