26 juin 2017
Communiqué de presse

La FFQ dénonce les propos du Premier ministre !

 

Montréal, le lundi 26 juin 2017 – La Fédération des Femmes du Québec (FFQ) est outrée et profondément peinée par les propos que Premier ministre Philippe Couillard a tenus le 22 juin dernier : « L’islam ne peut être dissocié des gestes commis en son nom », et en anglais « You can’t disconnect terrorism from Islam ». Un tel amalgame est honteux! Est-il vraiment nécessaire de rappeler que tous les terroristes ne sont pas musulmans et que la vaste majorité des musulmans ne sont pas terroristes?

Dans le climat actuel de la montée du racisme ici et dans de nombreux autres pays, des propos islamophobes, alimentés par un certain populisme, acquièrent une certaine « légitimité ». Aussi, les paroles du premier ministre, prononcées dans ce contexte social, sont particulièrement pernicieuses. Il ne s’agit pas d’une simple question de rectitude politique. Pour certaines personnes, c’est une question de dignité et de sécurité, et même de vie ou de mort.

Rappelons que le climat d’islamophobie qui prévaut a de graves effets sur les musulmans qui vivent au Québec, sans égard à leurs origines. Les femmes musulmanes subissent quotidiennement du mépris (se font cracher dessus) et des gestes agressifs (se font bousculer ou pousser violemment), au point où elles se tiennent loin des rails de métro. Les mères craignent pour la sécurité de leurs enfants.

Après le massacre de Québécois de confession musulmane à la mosquée de Québec, il y a eu un grand élan de solidarité, notamment de la part des élu-e-s. Toutefois, après les propos de M Couillard le 22 juin, les paroles prononcées en janvier sonnent creux. Le Parti Libéral est-il en train de se joindre à la vague populiste à des fins électoralistes? Nous demandons au Premier Ministre Couillard de corriger ses propos rapidement pour ne pas alimenter le courant ambiant de racisme et d’islamophobie.

Le FFQ est solidaire des luttes pour une société pluriel et inclusive où toutes et tous pourront vivre dans la dignité.

- 30 -

Sources :

Marlihan Lopez : Vice-présidente aux pratiques anti-oppressives
514 876-0166, poste 1508

Dolores Chew : Co-responsable du Comité féminisme, intersectionnalité et solidarité
514 876-0166, poste 1508

Luttes : En vedette

Commentaires

Le commentaires sont fermés.