2 mars 2016

30 mars – 50e de la FFQ : Féminisme, défense des droits et rapport à l’État

 

Cette année, nous fêtons notre 50e anniversaire et pour célébrer cela, nous organisons plusieurs événements politiques, éducatifs et festifs. Parmi ces événements nous comptons deux tables rondes en collaboration avec la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ), à l’occasion du 40e anniversaire de la Charte des droits et libertés de la personne. Voici donc la première table ronde de cette série !

Celle-ci souhaite explorer différentes formes de rapports qui ont existé à travers le temps entre la FFQ, comme organisme de défense collective de droits, les mouvements féministes en général et l’État. Dans une perspective critique du rôle de l’État comme gardien du bien commun et du respect des droits de la personne, nous proposons d’aborder les limites et les défis actuels de la relation qui unit les organismes qui défendent les droits, les organismes et militantes féministes et l’État.

Féminisme, défense des droits et rapport à l’État

Avec :

MARTINE ELOY, De l’État social à l’État néolibéral: Regard sur les rapports entre les féministes et l’État
AURÉLIE LEBRUN, Perspective de la CDPDJ sur leurs liens avec l’État.
HIND FAZAZI, Contre qui luttons nous? Réflexion sur un syndicalisme combatif et mixte à l’ASSÉ

Autre panéliste à confirmer

GRATUIT – Les contributions volontaires sont bienvenues! – Accessibilité universelle  – Interprétariat LSQ disponible : contacter organisatrice@ffq.qc.ca (au moins 48h avant l’événement).

Lieu et date :

M.A.I (Montréal, arts interculturels) 3680, rue Jeanne-Mance à Montréal
30 mars 2016 de 18 h à 20h
Événement Facebook

Merci à nos partenaires de la soirée

Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse

 

 

 

 

 

 

 

 

M.A.I (Montréal, arts interculturels)


Crédits image : Zola Mtl

Commentaires

Le commentaires sont fermés.