27 janvier 2016

Journée internationale des femmes – Profiter du 8 mars pour se faire entendre

 

Les derniers mois ont été riches en mobilisations populaires, communautaires et syndicales. À la FFQ, avec nos membres, nous avons porté une voix féministe sur différents enjeux dans l’espace public et auprès du gouvernement.

Nous avons pris la parole, nous avons manifesté, nous avons participé à des actions dérangeantes et nous avons fait la grève pour dénoncer les mesures d’austérité mises en place par le gouvernement Couillard, depuis son arrivée au pouvoir. Si nous avons choisi d’être aussi audibles et visibles, c’est que ces politiques maintiennent, reproduisent et renforcent les inégalités vécues par les femmes et les inégalités entre les femmes elles-mêmes et entre les peuples.

Nous avons aussi avec la Marche mondiale des femmes fait entendre nos voix féministes sur les enjeux qui touchent à nos corps, notre Terre et nos territoires : actions, manifestations, pétitions, manifestes, vigiles, chorales, occupations et éducation populaire. Ces différentes formes de résistance visaient :

    • à obtenir une commission d’enquête sur les femmes autochtones disparues ou assassinées,
    • à exiger la parité à tous les paliers de gouvernement, à conscientiser à la protection de l’eau et du fleuve St-Laurent,
    • à dénoncer les impacts des projets d’oléoducs,
    • à appeler à une exploitation minière qui ne se fait plus au détriment de la vie et des communautés,
    • à dénoncer la militarisation et la culture du viol qui règne au sein de l’armée,
    • à revendiquer la construction d’une voie de contournement à Lac-Mégantic.

Ce ne sont que quelques-uns des enjeux qui nous mobilisent au Québec et très souvent en lien avec des féministes ailleurs dans le monde.

 

Un gouvernement qui n’entend pas et n’écoute pas

Cette année, le 8 mars se déroule après une année importante de mobilisation et alors que le gouvernement nous – les groupes nationaux et regroupements de groupes de femmes – consulte sur le renouvellement de la politique en matière d’égalité. À l’instar de la campagne lancée par  le Réseau des Tables des groupes de femmes, nous constatons l’ignorance que le gouvernement a de sa politique en matière d’égalité et de la responsabilité qu’il a à l’appliquer lorsqu’il prend des décisions, vote des lois, adopte un budget.

Si nous constatons que les différents mémoires et participations en commission parlementaire ont peu d’impact sur les mesures, les lois et les politiques, nous poursuivons tout de même notre travail pour porter une voix féministe auprès des élu.es, pour continuer de construire nos analyses féministes et pour leur rappeler leurs obligations en faveur de l’égalité et de la justice pour toutes.

 

En action avec le Collectif 8 mars

Cette année encore, le Collectif 8 mars, composé de la FFQ, du comité condition féminine de la CSN, de la FTQ et de l’Intersyndicale des femmes (représentant les comités condition féminine de l’APTS, CSD, CSQ, FAE, FIQ, SFPQ, SPGQ) propose un thème Appel à toutes pour se faire entendre! pour inspirer les actions qui se dérouleront partout au Québec dans le cadre de la Journée internationale des femmes. Le Collectif 8 mars saisira l’occasion de la Journée internationale des femmes pour rencontrer le gouvernement. La FFQ participera à cette rencontre et sa présidente agira à titre de porte-parole pour le Collectif.

En action avec Femmes de diverses origines

Cette année, la FFQ poursuit sa collaboration avec Femmes de diverses origines. Depuis l’automne, l’une des membres du CA de la FFQ participe aux rencontres en vue des actions du 8 mars 2016. Nous sommes heureuses de nous joindre  au Collectif Femmes de diverses origines qui  organise annuellement une marche à Montréal pour la Journée internationale des femmes. Nous tenons à reconnaître le leadership des femmes immigrantes et des femmes de couleur dans les luttes contre la complicité des États avec la violence, la pauvreté et la répression contre les femmes de toutes origines et pour un monde plus juste pour toutes. Une marche a lieu également cette année à l’occasion du 8 mars, nous vous tiendrons informé des actions dans les prochaines semaines, vous n’aurez qu’à consulter la section « nouvelles » de la Journée internationale des femmes sur notre site.

 

Cybel Richer-Boivin

Commentaires

Le commentaires sont fermés.