26 septembre 2014

Forum social des peuples : un bilan positif de la délégation de la FFQ

 

Du 21 au 24 août dernier, une délégation de 8 femmes issues de l’équipe de travailleuses et des membres de la FFQ a pris part au Forum social des peuples à Ottawa. Le Forum a été l’occasion de rencontrer des allié.es qui militent dans d’autres mouvements sociaux (environnement, syndicat, autochtones, etc.) et de dialoguer avec elles/eux des enjeux et des réflexions qui motivent nos actions et nos luttes actuellement. L’occasion était belle aussi de rencontrer des féministes de partout au Canada qui militent dans divers milieux et d’enclencher une discussion autour de nos expériences et de nos réflexions féministes. La délégation fait un bilan positif de son expérience au Forum.

Les activités du Caucus Femme

La FFQ a pris part à l’organisation du Caucus Femme au FSP. L’objectif était simple; créé, durant le Forum, des espaces pour permettre aux féministes de se rencontrer et d’échanger sur leurs réalités afin de mieux cerner sur quelles bases les féministes du Québec, du Canada et des peuples autochtones peuvent construire un féminisme populaire et fort. Que ce soit lors de l’atelier ou lors de l’assemblée de convergence des féministes, les participantes ont souligné maintes fois qu’il est essentiel de respecter et de valoriser la diversité au sein de notre mouvement et de reconnaître cette diversité de voix et de visages exige de notre mouvement une pluralité d’actions. Elles ont aussi affirmé l’importance de résister et de combattre les inégalités qui persistent entre les femmes et les hommes, mais aussi entre les femmes elles-mêmes et entre les peuples.

Malgré le mal financement des groupes de femmes et la perte de ressources qui affectent les capacités de notre mouvement à s’opposer aux différents systèmes d’oppressions, les participantes ont fait un vif plaidoyer pour reconstruire une voix forte pour le mouvement. Une voix capable de dénoncer les systèmes qui exploitent nos corps et notre Terre. Ce sont donc de riches échanges qui ont alimenté, c’est quatre jours.

L’avancée des perspectives féministes

Trop souvent, nous avons été habituées dans les divers lieux de convergences des mouvements sociaux à voir la parole des féministes marginalisées. Or, nous pouvons dire que l’appel à l’action des mouvements sociaux au FSP marque un tournant. Cette déclaration reconnaît que les systèmes d’oppressions interagissent et sont interdépendants, combattre le capitalisme ne peut se faire sans combattre le patriarcat et le patriarcat ne peut se combattre, sans combattre le colonialisme et ainsi de suite. Nous avons senti une réelle ouverture et un véritable intérêt pour les perspectives féministes dans les différentes activités auxquelles nous avons pris part et cet intérêt et cette ouverture se retrouvent en partie traduits dans l’appel à l’action. Cet appel souligne aussi que nous avons une responsabilité et un devoir de solidarité afin que les voix qui sont en marge de nos mouvements obtiennent la place qui leur revient dans nos luttes pour une société juste et égalitaire pour toutes et tous.

Le Forum nous aura aussi permis d’enrichir nos réflexions sur les enjeux vécus par les femmes et les peuples autochtones et de comprendre le rôle que nous avons à jouer pour décoloniser nos esprits et notre société. Notre participation à l’assemblée sur le climat renforce aussi notre désir de faire des enjeux environnementaux un enjeu féministe.

Les liens avec les femmes au Canada

Pour la FFQ, le FSP était une occasion à saisir pour rencontrer les féministes du milieu canadien. La capacité du mouvement féministe canadien à se rencontrer et à se mobiliser a été mise à mal à la fois par le contexte social et politique, mais aussi par les coupures majeures de financement aux organismes et groupes de femmes. Au lendemain du Forum, nous constatons qu’il y a encore beaucoup de travail à accomplir pour bâtir une voix politique forte pour le mouvement féministe au Canada. La FFQ a toutefois été sollicitée pour prendre par à une campagne pour exiger un débat des chefs (télédiffusé et bilingue) exclusivement consacré aux femmes durant la prochaine campagne électorale fédérale. Un tel débat s’est tenu une seule fois en 1984. Vous pouvez d’ailleurs l’écouter sur le site de CBC.

Cette campagne sera lancée cet automne, vous en entendrez reparler!

Cybel Richer-Boivin

Mots-clés : ,

Commentaires

Le commentaires sont fermés.