25 août 2014

L’Assemblée féministe : retour sur le Forum social des peuples

 

La FFQ a activement participé à l’organisation et aux activités du Caucus Femmes au Forum social des peuples qui s’est tenu à Ottawa du 21 au 24 août 2014 et qui a réuni de nombreux mouvement sociaux québécois, canadien et autochtones.

Le texte suivant a été lu lors de l’Assemblée des mouvements sociaux, le 24 août 2014 à Ottawa au Forum social des peuples. Sans être une déclaration officielle de l’Assemblée des féministes du Forum social des peuples, il s’inspire des échanges et discussions et tente de donner un portrait juste des réflexions et de solidarités que les femmes réunies à cet assemblée ont exprimées. Nous espérons que les participantes y retrouvons l’essence de leurs réflexions.

 

  Hier, lors de l’Assemblée de convergence des féministes,

Nous avons affirmé d’une voix forte et unie :

Nous refusons d’être réduites à nos corps,
Nous sommes Canadiennes, Québécoises, immigrantes ou réfugiées,
Nous sommes des femmes autochtones et nous luttons en solidarité avec les femmes autochtones,
Nous sommes travailleuses, étudiantes, retraitées,
Nous sommes lesbiennes, bisexuelles, hétérosexuelles, two-spirit ou Queer,
Nous ne luttons pas que dans les mouvements féministes,
Nous sommes de tous les mouvements sociaux.

***

We respect and value the diversity within our movement. And at the same time, we know that the work to build our movement, to make it a safe space for everyone, to make it reflect all our values, lived experiences and struggles is not yet done. We recognize this movement has many faces and many voices, and as such takes many actions. Our movement is not uniform, but, it is unified – and the forum has provided a space to help build stronger bridges between our struggles.

***

Nous résistons aux inégalités qui persistent : entre les femmes et les hommes, mais aussi entre les femmes elle-même et entre les peuples. Parce que ces inégalités proviennent de l’imbrication des systèmes d’oppression, lutter contre le patriarcat et le sexisme exige de s’attaquer au racisme, au colonialisme, à l’hétérosexisme et au capitalisme.

Nos luttes sont globales,
Nos stratégies sont multiples,
Nos solidarités sont sans frontières.

***

In the face of cuts to funding and the loss of resources, we must rebuild the political voice of our movement. We cannot continue to only provide services in this country. If the women`s movement, the feminist movement, is reduced to only responding to the everyday exploitation that women are facing – through women`s centres, through transitions houses, we lose the power to actively challenge the system that is causing the need for those services in the first place. 

As we come together as a community, we must challenge the fundamental system of oppression that underlies these experiences. Women are not just organizing as women, but as environmentalists, as anti-colonialists, as anti- racists, as queer activists, as peace activists,  as unionists.

We are present in these spaces and we call on these movements, on everyone, to carry this reality with you. To recognize and embrace feminist struggles within your movements so that together we can build a stronger, more powerful alternative to society today.

***
Nous proposons des espaces de mobilisation dans lesquels nous appelons à la solidarité des autres mouvements sociaux. La Marche mondiale des femmes est une force de résistance puissante face aux différents systèmes d’oppression et un espace concret pour bâtir nos alternatives. Lors de la prochaine MMF qui aura lieu en 2015, nous invitons l’ensemble des mouvements sociaux à intégrer les perspectives et valeurs féministes et à se mobiliser en solidarité avec nous.

Mots-clés :

Commentaires

4 commentaires sur “L’Assemblée féministe : retour sur le Forum social des peuples”

  • Chantal Locat dit :

    Serait-il possible d’avoir le texte aussi complètement en français ?

  • Chantal Locat dit :

    Ce que je comprends, je le trouve super intéressant, j’aimerais pouvoir bénéficier de l’ensemble et le partager avec d’autres qui ne comprennent pas l’anglais comme moi.
    Merci à la FFQ d’avoir été présente et de nous faire part de ce texte.

  • J’applaudis et je dis Merci!

  • Cybel Richer-Boivin dit :

    Le texte a été rédigé de manière bilingue. Il n’existe donc pas une version juste en français ou juste en anglais. Nous tenterons dans les prochaines semaines de rendre disponible une version avec les paragraphes anglais traduit en français.

Nous ne publions jamais les adresses courriel.

Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous :