15 août 2014

La FFQ au Forum social des peuples du 21-24 août – Ottawa

 

La FFQ prendra part aux grands rassemblements des mouvements sociaux du 21 au 24 août 2014 à Ottawa. Vous pouvez consultez la programmation détaillée  accessible en ligne sur le site du FSP.

 

Activités du Caucus Femmes

La FFQ s’est jointe à plusieurs autres groupes et militantes féministes pour former un Caucus Femmes en vue du Forum social des peuples (FSP). Le Caucus prévoit plusieurs rendez-vous pour les féministes lors du FSP :

Jeudi 21 août à 15h

Joignez-vous au contingent féministe lors de la marche d’ouverture du FSP ! Venez rencontrer des féministes venant des quatre coins du pays et connaître les activités féministes qui auront lieu tout au long du FSP. Apportez vos bannières, pancartes, percussions et slogans féministes !

Rdv devant l’entrée du Musée canadien de la guerre (War Museum) au coin des rues Booth et Wellington

Vendredi 22 août de 16h30 à 18h30 – DMS 1140

Participez à l’atelier du Caucus Femmes « Comment bâtir un féminisme populaire, ancré à la base de nos mouvements, à l’échelle pancandienne ? » : Cet atelier donnera la parole à plusieurs militantes féministes issues d’une diversité de milieux pour nous parler des enjeux et moyens d’actions qu’elles développent dans leur propre communauté. Ces courtes présentations seront suivies d’échanges avec les participantes et permettront d’alimenter nos réflexions en vue de l’Assemblée de convergence organisée par le Caucus Femmes le samedi matin.

La liste des panélistes présentes à cet atelier sera diffusée par le Caucus sur place lors du FSP.

Bilingue – Traduction simultanée sur place

Samedi 23 août de 9h à 12h MRT 212

Participez à l’Assemblée de convergence du Caucus Femmes « Résistances et alternatives féministes : quelles alliances possibles contre l’austérité et le conservatisme ? » :  Comment bâtir une convergence féministe au plan pancanadien (sur quels enjeux se mobiliser, quelle approche ou vision souhaitons-nous porter, comment s’organiser, sur quelle base, etc.) ? Quelles alliances à construire ou à développer avec d’autres mouvements sociaux ? Ce sont certaines des questions qui guideront nos échanges lors de cette assemblée. Il permettra aux féministes présentes, issues d’une diversité de milieux, de partager les enjeux sur lesquels elles luttent au quotidien, leurs visions et analyses du contexte actuel et d’échanger sur leurs stratégies d’action.

Bilingue – Traduction simultanée sur place

Samedi 23 août de 19h30 à 21h Restaurant Cali au 274 Somerset Street

Prenez part à un 7 à 9 féministe pour préparer l’Assemblée des mouvements sociaux !

Nous vous proposerons un lieu de rencontre plus informel le samedi en soirée pour partager sur notre participation aux différentes activités du FSP autour d’un verre et préparer l’Assemblée des mouvement sociaux qui aura lieu le dimanche 24 août.

 

Autres activités de la FFQ

Alexa Conradi participera à deux tables-rondes lors du FSP :

Jeudi 21 août à 10h45 – MRT 212 : Les conventions sur le commerce et les investissements: une attaque aux droits des peuples, au bien commun et à la démocratie

Les accords de libre-échange constituent des piliers de l’architecture d’impunité dont jouissent les entreprises transnationales, minant la démocratie en leur permettant de défier les politiques publiques lorsque celles-ci restreignent leurs ambitions de profits.

Avec : Raul Burbano, Common Frontiers Canada (Moderator), Scott Harris, Trade Justice Network (Democratic Deficit, secret, lack of transparency) Maude Barlow, Council of Canadians (investment + water), Larry Brown (NUPGE, public services, procurement), Jacques Létourneau, CSN (labour and North-South), Alexa Conradi, Quebec Federation of Women (Women and Globalization) Brenda Sayers, First Nations (first nations’ rights, investment, China Pierre-Yves Serinet (RQIC): Alternatives (momentum against Trade and Investment regimes).

Atelier bilingue. Traduction simultanée sur place

 

Vendredi 22 août à 13h00 – FSS 4006 : Les intellectuels dans les mouvements populaires

Les intellectuels sont-ils condamnés à rester dans leur tour d’ivoire ou peuvent-ils jouer un rôle dans le mouvement populaire ? Les intellectuels « de profession » peuvent-ils travailler mieux avec les intellectuels « organiques » (dans les mouvements populaires) ?

Nouveaux Cahiers du socialisme (NCS) et Canadian Dimension, Alexa Conradi (Fédération des femmes du Québec), Melissa Mollen Dupuis (Idle no More) et Simon Tremblay-Pepin (IRIS). Animation : Philippe Hurteau (IRIS).

Commentaires

Nous ne publions jamais les adresses courriel.

Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous :