6 août 2014

La FFQ appuie la 3e Marche des lesbiennes

 

La FFQ appelle ses membres et militantes lesbiennes à rejoindre la Marche des lesbiennes

Samedi 9 août 2014, 18h
Départ de la Place Émilie-Gamelin
Montréal, Métro Berri-UQAM

 

Depuis de nombreuses années maintenant, la FFQ s’est engagée pour la reconnaissance des droits des lesbiennes. Elle a contribué, avec le milieu LGBT (lesbiennes, gays, bisexuel.le.s et transexuel.le.s), à la reconnaissance des droits des conjoint.e.s de même sexe, à l’élimination de la discrimination à l’endroit des mères lesbiennes et à la lutte contre toute forme de discrimination basée sur l’orientation sexuelle ou le genre. Plus récemment, des militantes lesbiennes de la Marche mondiale des femmes (MMF) se sont mobilisées pour partager leurs vécus et visibiliser davantage les enjeux qui les touchent, en tant que lesbiennes, au sein des luttes portées par la MMF dans les différentes régions du monde. Au Québec, des militantes ont également mis de l’avant l’importance de poursuivre les luttes féministes contre la lesbophobie et toutes les autres formes de discrimination basées sur le genre lors du Forum des États généraux de l’action et de l’analyse féministes de novembre 2013.

Malgré plusieurs avancées au plan des droits, les lesbiennes et les bisexuelles continuent à faire l’objet de discriminations sexiste et lesbophobe. C’est pourquoi les luttes des femmes des minorités sexuelles sont aussi les luttes du mouvement féministe. Les luttes des lesbiennes ont contribué à ouvrir des espaces de libertés pour toutes les femmes en investissant des domaines de travail non-traditionnel par exemple, en questionnant un modèle unique de féminité ou en dénonçant les différentes formes de contrôle du corps des femmes que ce soit au plan des droits reproductifs, de la violence envers les femmes ou encore contre les stéréotypes sexuels et de genre. La FFQ appuie l’initiative de la Marche des lesbiennes depuis la première édition en 2012 et souligne l’importance de poursuivre les luttes contre les différentes formes de lesbophobie et de sexisme qui perdurent au Québec et ailleurs dans le monde.

 

Cette année, avec le thème Lesbiennes contre l’austérité, la Marche des lesbiennes rejoint en plusieurs points les critiques que fait la FFQ des politiques d’austérité imposées par nos gouvernements :

« Cette année, on marchera aussi contre l’austérité et l’ensemble des mesures économiques et politiques qui s’attaquent à nos communautés lesbiennes et GBTQI (gais, bis, trans*, queers, intersexes).

  • Nous refusons et combattons l’appauvrissement, la précarité, l’injustice économique, les reculs souhaités par la droite conservatrice, la normalisation et le contrôle de nos corps et de nos cultures subversives, la commercialisation de nos milieux de vie, de nos sexualités et de nos relations, l’instrumentalisation de nos identités, la division de nos communautés, les politiques sécuritaires et répressives.
  • Nous mettons en marche une vision de nos communautés lesbiennes et GBTQI riche de nos diverses expressions de genre, de nos diverses appartenances culturelles, de notre résistance à l’homogénéisation étouffante du capitalisme, du patriarcat, de l’homo-lesbonormativité et du colonialisme.
  • Par nos actions et par nos identités que nous vivons au quotidien, nous luttons et créons des communautés ouvertes, des espaces et des milieux de vie où il y a de la place pour tout le monde, où on n’a pas besoin de consommer pour pouvoir entrer, où les projets sont collectivisés plutôt que privatisés, où la droite n’a pas sa place, où nous assurons notre propre autodéfense, où nous prenons soins les un.e.s des autres en étant solidaires de nos différentes réalités de vie, où nos multiples expressions de genres s’affirment et sont aimées, où nous partageons nos idées, nos ressources et ce que nous avons pour que tou.te.s puissent goûter au bonheur d’être qui elles.ils sont, librement.

Nous marchons en solidarité avec toutes les communautés lesbiennes et GBTQI à travers le monde qui luttent quotidiennement contre les mesures d’austérité. »

- Extrait de la déclaration du collectif de la Marche des lesbiennes 2014

 

La Fédération des femmes du Québec appelle ainsi ses membres et militantes s’identifiant comme lesbiennes, à prendre part à ce grand rassemblement le samedi 9 août prochain à 18h au Parc Émilie-Gamelin, pour dénoncer la lesbophobie et le sexisme et célébrer les luttes des lesbiennes en résistance ici comme partout dans le monde.

 

Événement Facebook

 

Mots-clés :
Luttes : En vedette

Commentaires

Le commentaires sont fermés.