30 avril 2014

Réfléchir sur la prostitution/travail du sexe

 

Prostitution/travail du sexe: la FFQ doit-elle revoir sa position?

Extrait du document de réflexion

Suite au Forum des États généraux et à la lumière de l’arrêt Bedford, le conseil d’administration de la FFQ souhaite ouvrir un espace de discussion et de réflexion sur la prostitution/travail du sexe avec les membres. Plusieurs éléments invitent les membres à réfléchir à cette question.

D’abord, le mouvement des femmes continue d’être préoccupé par les conditions de vie des femmes dans l’industrie du sexe. Lors du Forum des États généraux, plusieurs propositions abordant la prostitution et le travail du sexe ont été adoptées dont une appelait à la création d’espaces d’échanges non-décisionnels.

De plus, divers pays expérimentent des approches variées; d’autres débattent actuellement de l’approche légale et politique à adopter en matière de prostitution/travail du sexe. Le Canada ne fait pas exception. Suite à l’arrêt Bedford, les discussions reprennent sur la meilleure façon de légiférer pour que les droits des femmes dans l’industrie du sexe soient respectés.

La dernière fois que les membres de la FFQ ont échangé sur cette question date de 2006. Depuis, de nombreuses femmes ont exprimé le besoin de continuer la réflexion. En réponse à ce besoin, le conseil d’administration est heureux de créer un espace d’échange en marge de la prochaine assemblée générale de la FFQ.

Le vendredi 30 mai en soirée, la FFQ organise un panel avec Rachel Chagnon et Martine Delvaux portant entre autres sur l’approche légale en matière de prostitution/le travail du sexe dans d’autres pays. Un temps d’échange est prévu sans que les membres ne soient appelées à se prononcer sur quelconque proposition.

Le dimanche 1e juin, une discussion est prévue à l’ordre du jour de l’assemblée générale. Les membres seront appelées à répondre à la question: la FFQ doit-elle rouvrir les réflexions sur la prostitution/travail du sexe? Si oui, à quelles conditions et sur quels aspects ?

Si les membres souhaitent reprendre les échanges sur la position portée par la FFQ depuis 2002, le CA propose que ce débat ait lieu dans le cadre du Congrès d’orientation, du 15 au 17 novembre 2014.

Afin d’asseoir la réflexion, le CA a demandé à l’équipe de produire ce document. Il propose un survol du traitement de l’enjeu de la prostitution/travail du sexe au sein de la FFQ et rappelle les documents associés à chaque étape. Il présente quelques réflexions des différentes perspectives au sein du mouvement des femmes. Il tente également de présenter quelques enjeux relatifs à la prostitution/travail du sexe, notamment en effectuant un bref survol du contexte légal de certains pays. Le document ne fait pas le tour de toutes les questions. Il ne sert pas non plus à repositionner la FFQ. Il sert surtout à alimenter les membres afin qu’elles puissent décider si elles sont satisfaites des réflexions réalisées au sein de la FFQ ou si elles souhaitent poursuivre les échanges.

Le climat que la conseil d’administration de la FFQ désire instaurer

Au fil des années, des difficultés à échanger avec respect et confiance de prostitution/travail du sexe sont apparues. Les positions se sont polarisées. Les militantes ayant une position arrêtée ont souvent exprimé le sentiment d’être méprisées par les militantes de l’autre perspective. Par ailleurs, plusieurs militantes sans position définitive sur la question ont exprimé leur désir de réfléchir sans avoir à opter pour une perspective ou une autre.

Nous espérons créer un espace où il sera possible pour les membres de reconnaître des contributions des unes et des autres à l’analyse et à l’action féministes. La présente démarche ne cherche donc pas à ce que la FFQ et ses membres choisissent entre une des deux perspectives mais à ce qu’elles en tirent le meilleur pour nos luttes féministes à venir. Pour ce faire, nous invitons toutes les membres à prendre part à l’échange sous le signe de l’ouverture, l’écoute, le respect ainsi que la reconnaissance d’être entre féministes.

Le CA tient à remercier Alexandra Pierre pour la recherche et la rédaction de ce texte. Merci également aux membres de l’équipe pour tout le travail invisible dans la production d’un document faisant un survol de l’histoire.

 

Alexa Conradi
Pour le conseil d’administration
17 avril 2014

Lire le document de réflexion sur la prostitution/travail du sexe

 

Pour approfondir la réflexion

Nous avons regroupé en un seul endroit toutes les documents, articles, site web mentionnés dans  le document de réflexion sur la prostitution/travail du sexe. Nous ne prétendons pas faire ici une revue exhaustive de toute la littérature concernant les enjeux de la prostitution/travail du sexe.

Autres ressources

Alliance féministe solidaire

CATHII

Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle

Conseil du statut de la femmes

Institut de recherche et d’études féministes (IREF)

STELLA, l’amie de Maimie

Gouvernement du Canada

Article

Répertoire du CDÉACF sur la prostitution/travail du sexe

Analyser autrement la “prostitution” et la “traite des femmes”,  dans Revue recherches féministes, 2006

Prostitution : les députées adoptent le projet de loi sur la pénalisation des clients, dans France 24, 2013

La prostitution ailleurs dans le monde, La Presse, 2013

L’office des migrations préconise 26 mesures pour la prostitution, dans Tribune de Genève, 2014

Violence Against Indigenous Canadian Sex Workers, dans RH Reality Check, 2010

Domestic Sex Trafficking of Aboriginal Girls in Canada: Issues and implications, dans First Peoples Child & Family Review, 2007

 

 

Commentaires

Un commentaire sur “Réfléchir sur la prostitution/travail du sexe”

Nous ne publions jamais les adresses courriel.

Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous :