30 mars 2014
Communiqué de presse

Un appel aux partis pour un Québec sans inégalités

 

Montréal, 30 mars 2014 – À l’initiative de la Fédération des femmes du Québec (FFQ), des personnes  d’une grande diversité de milieux se sont réuni ce matin pour rendre public l’appel Agir pour un Québec sans inégalité, signé par plus de 800 personnes et groupes. L’appel demande aux partis politiques de s’engager à mettre en place des programmes de sensibilisation et d’éducation pour contrer les différentes formes de discriminations et d’inégalités qui persistent dans la société québécoise. « Nous voulons que les partis politiques promettent que le prochain gouvernement jouera un rôle plus actif pour contrer les préjugés et les inégalités qui subsistent et se développent au Québec. L’État doit fournir un environnement propice à la participation égale de toutes et tous à la société » affirme Alexa Conradi la présidente de la FFQ.

Femmes autochtones du Québec (FAQ), le Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec (RAPLIQ),  le Conseil des Montréalaises, Québec inclusif, le Centre commémoratif de l’Holocauste, la Collective des féministes musulmanes, le Collectif pour un Québec sans pauvreté, le Pink Bloc et la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes, ont joint leurs voix pour créer une vaste mobilisation et vaincre la force de l’inertie au sein de la société qui préfère, trop souvent, ne pas reconnaître la profondeur des changements de mentalité qui restent à faire.

« Nous assistons actuellement au renforcement de nombreuses inégalités. Leurs sources et leurs manifestations sont multiples. Selon nous, il est impossible de les traiter en silo, notamment parce que des femmes se retrouvent touchées par tous ces systèmes producteurs d’inégalités, mais aussi parce qu’ils se nourrissent mutuellement » a affirmé Mme Conradi.

Les signataires de cet appel enjoignent les partis en élection à prendre leurs responsabilités et à s’engager à instaurer un programme d’éducation aux rapports égalitaires dans les établissements d’enseignement du Québec et à réaliser des campagnes publiques d’information et de sensibilisation. Ce programme et ces campagnes doivent avoir pour but de permettre à la population de reconnaître les systèmes d’exclusion qui infériorisent des personnes en raison de la discrimination associée au sexe, à l’identité de genre, à leur situation socio-économique, à leur origine ou à la couleur de leur peau, à leur handicap, à leurs croyances religieuses ou à leur orientation sexuelle.

Les individu.es et les groupes peuvent continuer à signer l’appel en ligne « Plus nous serons nombreuses et nombreux à interpeler les partis sur ces enjeux plus la pression sera forte sur le prochain gouvernement pour passer de l’inertie et l’indifférence à l’action », conclut Mme Conradi.

-30-

Source :

Cybel Richer-Boivin
Fédération des femmes du Québec
514-717-4847

Commentaires

Nous ne publions jamais les adresses courriel.

Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous :