15 juin 2013

Les perspectives annuelles de la FFQ en 2013-2014

 

Réunies en assemblée générale annuelle en mai dernier à Montréal, 120 membres, individuelles et associatives, de la FFQ ont débattu et adopté les perspectives pour la prochaine année avec la volonté de s’assurer que la justice et l’égalité deviennent l’affaire de toutes, hors de question de laisser des femmes derrière! C’est donc sur tous ces fronts que vous retrouverez la FFQ, autant dans la rue, que dans les médias, face aux gouvernements qu’auprès de vous. Les voici telles qu’adoptées

L’avenir d’un projet féministe de société

  • Permettre au mouvement féministe de se doter d’une vision collective des orientations à prendre pour réaliser un projet féministe de société en poursuivant la coordination et l’organisation des États généraux de l’action et de l’analyse féministes.
  • Donner le moyen à la FFQ et à ses membres de prendre acte des conclusions des États généraux et de décider comment actualiser le rôle, les orientations et la structure de la FFQ en mettant sur pied un comité chargé de préparer le processus et les sujets à débattre lors du Congrès d’orientation de la FFQ en novembre 2014.
  • Coordonner les travaux réalisés par la Coordination du Québec de la Marche mondiale des femmes (CQMMF) concernant la mise à jour du fonctionnement de la Marche mondiale des femmes au Québec, la révision de ses structures, tout en peaufinant son analyse sur les objectifs à atteindre. Réfléchir aux implications et aux suites à donner à l’idée que la MMF est un mouvement permanent et en action à l’année longue notamment en participant à la rencontre internationale au Brésil en août 2013.
  • Contrer la droite politique, sociale, économique et religieuse au Québec et au Canada, contribuer au développement d’un véritable mouvement féministe pancanadien et développer une alliance entre les mouvements sociaux Québec-Autochtones-Canada en participant à la préparation et à la mobilisation au Forum social des peuples qui aura lieu à la fin de l’été 2014.
  • Contribuer au développement d’une relation égalitaire entre peuples québécois et autochtones en continuant à ancrer l’esprit du protocole de solidarité signé en 2004 dans toutes les dimensions du travail de la FFQ.

Défense de droits

  • Défendre le droit de toutes les femmes à l’égalité et faire la promotion d’un féminisme utilisant un cadre d’analyse intersectionnelle dans les débats publics en réagissant à la conjoncture dans les médias, les médias sociaux et par la mobilisation sur des enjeux québécois, pancanadiens et internationaux jugés prioritaires par le Conseil d’administration1.
  • Contrer les stéréotypes et le sexisme en développant une campagne annuelle de sensibilisation, d’éducation et d’action à forte participation citoyenne2.
  • S’assurer que les partis politiques et les débats publics intègrent une dimension féministe lors de la prochaine campagne électorale provinciale notamment en organisant un débat des partis sur les enjeux féministes et leurs engagements à cet égard.
  • Démystifier et faire connaître la position de la FFQ sur la laïcité en publiant des outils d’information et en participant aux consultations gouvernementales, s’il y a lieu.3

Vie associative

  • Mieux faire connaître le travail effectué par les militantes et augmenter leur apport au rayonnement de la FFQ en développant une plus grande interaction entre les comités, collectifs régionaux, l’équipe, le conseil d’administration et en recrutant de nouvelles militantes et ce afin de faire bénéficier les membres des connaissances, projets et idées qui s’y développent.
  • Valoriser la reconnaissance des récipiendaires du Prix Idola St-Jean, promouvoir la FFQ et ajouter une dimension collecte de fonds en relançant le prix le 23 ou 24 avril prochain lors d’un nouvel événement renouvelé.
  • Continuer à améliorer les communications de la FFQ afin d’augmenter le sentiment d’appartenance et d’inclusion à l’organisme, d’assurer la circulation de l’information, de fournir des espaces d’interactions avec les membres et le public et de bien positionner la FFQ dans l’espace public.
  • Stabiliser la situation financière de la FFQ en récoltant 680 000 $ pour l’année 2013-2014 notamment en élargissant le bassin de donatrices et de donateurs.
Ève-Marie Lacasse

                                                                                             

1 Pensons à l’avortement, l’aide sociale, la retraite, l’assurance-emploi, les droits des femmes palestiniennes, la culture du viol, le harcèlement et l’intimidation, l’aide domestique, etc.

2 Cette proposition est conditionnelle à l’obtention du financement nécessaire.

3 Cette proposition a été adoptée. Toutefois, deux membres qui sont en désaccord avec la position de la FFQ sur la laïcité ont déposé un avis de motion indiquant qu’elles souhaitent que les membres débattent à nouveau de cette position. Elles devront faire adopter cet avis lors de la prochaine assemblée générale. Si l’avis est adopté, les membres débattront à nouveau de la position de la FFQ sur la laïcité.


Commentaires

Le commentaires sont fermés.