30 janvier 2013

Solidaires des peuples autochtones dans la défense des droits et de la démocratie

 

PAS DE DÉMOCRATIE SANS VOIX

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Solidaires des peuples autochtones dans la défense des droits et de la démocratie
Montréal, le 28 janvier 2013 – En ce jour de rentrée parlementaire et à l’occasion d’une journée
pancanadienne de mobilisation, la Coalition Pas de démocratie sans voix (PDSV) exprime son
appui aux revendications démocratiques portées par les peuples autochtones.
Au Québec comme ailleurs au Canada, des groupes de nombreux secteurs de la société civile se
mobilisent aujourd’hui pour défendre les institutions démocratiques et les droits de la personne
au Québec et au Canada.

Les nations autochtones sont actuellement le fer de lance d’une mobilisation qui s’est développée
autour de revendications devant maintenant être portées par les populations du Québec et du
Canada. Les membres de la Coalition PDSV sont solidaires de la revendication d’une véritable
consultation des populations, tant autochtones que non-autochtones, avant l’adoption de lois et
règlements qui ont des impacts sur leur avenir. Ils exigent également le maintien des mesures de
protection environnementale et des mécanismes de consultation avant la mise en oeuvre de
projets de développement.

Alors que le gouvernement conservateur affirme que ses deux derniers projets de loi
« mammouth » ne touchaient que la « mise en oeuvre du budget », nous avons plutôt assisté à
une centralisation du pouvoir décisionnel sans précédent au pays. Derrière des arguments
économiques fallacieux, au mépris des processus et des institutions démocratiques et de ses
engagements internationaux, le gouvernement a adopté, sans véritable débat parlementaire, les
projets C-38 et C-45 qui ont modifié plus de 120 lois dans des domaines très divers. Le
gouvernement conservateur a ainsi mis en péril la protection de l’environnement, au détriment du
bien commun.

Ces projets de loi mammouth accentueront également les inégalités sociales, ce qui aura des
conséquences désastreuses pour les peuples autochtones et les populations marginalisées.
La Coalition Pas de démocratie sans voix se joint à Idle no More, Causes Communes, Voices-
Voix et au Forum social des peuples, pour lutter contre les politiques conservatrices et
antidémocratiques qui menacent le respect de nos droits.

Commentaires

Le commentaires sont fermés.