15 janvier 2013

FFQ en bref Janvier 2013 – PREMIER FORUM SOCIAL MONDIAL SUR LA PALESTINE LIBRE

 

Chères membres, nous avons le plaisir, ce mois-ci, de vous proposer le récit de Lorraine Guay, membre du comité de travail ‘Femme et mondialisation’ de la FFQ, qui s’est rendue au premier Forum social mondial sur la Palestine libre. Il s’est tenu à Porto Alegre du 27 novembre  au 1 décembre 2012.

 

 

 

PREMIER FORUM SOCIAL MONDIAL SUR LA PALESTINE LIBRE

Porto Alegre 27 novembre-1er décembre 2012

Des femmes audibles et visibles !

 

Ce premier Forum social mondial sur la Palestine libre qui s’est tenu au Brésil du 27 novembre au 1er décembre, qui a réuni plus de 3000 participant-e-s de 37 pays, a été un  événement historique qui a ouvert une nouvelle brèche dans le mur de silence que la communauté internationale impose au peuple palestinien.

 

Des femmes palestiniennes sont venus de Cisjordanie, de Gaza et de Jérusalem-est. Des femmes palestiniennes réfugiées vivant maintenant dans plusieurs pays du monde sont venues aussi. Tout au long de ce forum elles ont été de tous les moments, de toutes les conférences, de tous les ateliers, de toutes les actions, et de la grande manifestation. Elles étaient présentes, audibles et visibles dans cet espace. Elles parlaient haut et fort. Les jeunes femmes palestiniennes entre autres se sont imposées comme l’espoir et l’inspiration de leur long combat pour obtenir justice.

 

Elles nous ont constamment rappelé que jamais le peuple palestinien n’acceptera de disparaître, que jamais le peuple palestinien n’acceptera de vivre dans une État d’apartheid, que le peuple palestinien continuera de lutter pour le respect intégral de ses droits et de son autodétermination.

 

Elles nous ont redit que leur combat en tant que femmes pour l’égalité et le respect de leurs droits est profondément lié, imbriqué, « tricoté serré » dans le combat de leur peuple. Pas de libération pour les femmes palestiniennes sans libération du peuple palestinien mais aussi pas de libération du peuple palestinien sans participation des femmes palestiniennes. Leur présence à ce forum témoignait de cette réalité.

 

Les femmes de la Marche mondiale, surtout brésiliennes mais aussi avec une représentante de l’Afrique du Sud, ont joué un rôle majeur dans ce Forum : elles faisaient partie du comité organisateur, elles ont animé plusieurs ateliers en collaboration étroite avec les femmes palestiniennes, elles ont mobilisé les participantes de façon créative.

 

Comme déléguée de la Coordination du Québec de la Marche mondiale des femmes et membre du comité de travail de la FFQ, ‘Femmes et mondialisation’, j’ai participé à toutes ces activités et suis intervenue entre autre pour dénoncer la position honteuse et inacceptable du Canada envers les Palestiniens et Palestiniennes et surtout expliquer le travail qui se fait au Québec dont la prise de position de la FFQ en faveur de la campagne Boycott, désinvestissement et sanctions qui a été reçu avec beaucoup d’enthousiasme par les femmes palestiniennes.

 

Elles nous ont d’ailleurs demandé d’aller les rencontrer en Palestine….. et j’ai promis de le faire !!!!!

 

Lorraine Guay

9 décembre 2012-12-09

Un rapport complet sera envoyé à la CQMMF

 

 

 

Demandes des Palestiniens et Palestiniennes

au Forum social mondial-Palestine libre

 

Respect intégral du droit international

-          La fin de l`occupation (art 2 para 4 de la Charte des Nations Unies, IVe Convention de Genève  et résolutions 242 et 338 du Conseil de sécurité de l’ONU).

-          La fin de la colonisation (art 49 de la IVe Convention de Genève, art 8 du Statut de Rome de la Cour pénale internationale)

-          La fin du blocus de Gaza (art 13 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, art 1 du Pacte international relatif aux doits civils et politiques, art 1 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels)

-          Le démantèlement du Mur de séparation dont plus de 85% du tracé se situe en territoire palestinien (décision de la Cour internationale de justice du 9 juillet 2007)

-          Le respect du droit de retour (résolution 194 de l’Assemblée générale des Nations Unies)

-          La fin des politiques d’apartheid (Convention internationale sur la suppression et la punition du crime d’apartheid 1973)

-          La libération des prisonniers politiques dont l’immense majorité des 11,000 détenus sont emprisonnés sans accusations ni procès, certains depuis de nombreuses années. Les autorités israéliennes détiennent aussi plus de 500 enfants de moins de 16 ans (art 9, 10 et 11 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, IVe Convention de Genève, art 10 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, Convention relative aux droits de l’enfant)

-          La poursuite d’Israël pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

 

Intensification de la campagne BDS

Pour obtenir gain de cause dans ces revendications, pour les rendre effectives…maintenant…. les Palestiniens et Palestiniennes font appel à la solidarité internationale. Ils ont particulièrement insisté sur l’importance de généraliser, d’intensifier et d’accélérer la campagne internationale de  Boycott, désinvestissement et sanction visant à isoler Israël sur la scène internationale et à forcer son gouvernement à respecter le droit  international.

 

 

Autres actions de solidarité…à titre d’exemples

 

-          La construction de l’Arche de Gaza, dans la bande de Gaza, avec des matériaux locaux et remplie de produits locaux pour tenter de briser le blocus de Gaza

-          L’organisation d’une flottille latino-américaine à la quelle participeront des citoyen-ne-s et organisations de plusieurs pays d’Amérique latine, notamment le Chili, l’Uruguay, le Venezuela et le Brésil.

-          Organisation de délégations en Palestine

-          Une campagne internationale contre le Fonds national juif, un organisme qui bénéficie dans plusieurs pays occidentaux d’un statut de charité, alors qu’il sert à s’approprier et à gérer des terres palestiniennes.

Commentaires

Le commentaires sont fermés.