5 septembre 2012

De la fête à la tristesse

 

La Fédération des femmes du Québec tient à présenter  ses condoléances. Un tireur, qui avait fort probablement l’intention d’assassiner la première ministre,  a tué une personne et en a blessé une autre avant d’être arrêté. C’est le choc et la consternation. Quelle horrible façon pour elle et pour nous toutes et tous de commencer un mandat. Cet après-midi, nous sommes en deuil et peinées pour la famille de la victime. Cela rappelle également que le contrôle des armes à feu reste un enjeu très important pour lutter contre la violence faite aux femmes.

L’équipe de la FFQ

Commentaires

Nous ne publions jamais les adresses courriel.

Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous :