13 septembre 2012
Communiqué de presse

Cap sur le droit des femmes pour le nouveau gouvernement

 

Montréal,  le 13 septembre 2012 – Quelques jours après la formation du nouveau gouvernement, la Fédération des femmes du Québec invite la première ministre à innover en matière de droit des femmes à l’égalité. La FFQ lui propose d’orienter son mandat de manière à augmenter la représentation des femmes en politique, à placer l’égalité au cœur des politiques gouvernementales et à respecter les engagements électoraux favorables à l’amélioration des conditions de vie des femmes.

Augmenter la représentation des femmes en politique

L’élection d’une première femme chef d’un gouvernement ouvre la voie à l’adoption d’autres gestes pour favoriser la place des femmes dans la sphère publique. La Fédération des femmes du Québec demande à Madame Marois de nommer un cabinet des ministres paritaire. D’autre part, la FFQ préconise une réforme du mode de scrutin pour y introduire des éléments proportionnels avec recours à des listes paritaires ainsi que l’utilisation d’incitatifs financiers pour que les partis présentent un nombre égal de femmes et d’hommes candidats. Ceci afin d’augmenter le nombre de femmes élues à l’Assemblée nationale, actuellement à 33%.

Placer l’égalité au cœur des politiques gouvernementales

La FFQ propose à Madame Marois de créer un ministère de droit des femmes à l’égalité. Ainsi que de nommer une ministre en titre qui a l’unique mandat de voir à la mise en œuvre de l’intégration de l’égalité à toutes les politiques de l’État. Souvent, la ministre de la Condition féminine est prise avec d’autres responsabilités comme la culture, la citoyenneté ou l’éducation. « Par le passé, les ministres à la Condition féminine ont manqué de temps pour assurer une intégration réelle des préoccupations dans toutes les politiques. On peut penser au Plan Nord, à la retraite, à l’éducation ou à la fiscalité», souligne Alexa Conradi, présidente de la Fédération des femmes du Québec. «Créer un ministère de droit des femmes à l’égalité assurerait à une ministre les ressources nécessaires à cette intégration. »

Respecter les engagements

Le Parti Québécois s’est engagé à bonifier le Régime des rentes du Québec, à assurer des places en CPE pour ceux qui  en ont besoin, à annuler la hausse des frais de scolarité et à abroger la loi 12. Il s’est engagé également à tenir un Forum sur l’éducation, à annuler la taxe santé, à encadrer les agences de placement et à améliorer les conditions de vie des proches aidantes ainsi qu’à revoir la fiscalité afin d’augmenter les revenus de l’État. La FFQ invite Madame Marois à maintenir le cap sur ses engagements malgré la présence d’un gouvernement minoritaire. Sur ces points, elle peut compter sur l’appui et la vigilance de la Fédération des femmes du Québec.

Enfin, le PQ s’est engagé à développer le Nord du Québec et la FFQ souhaite que cela se fasse en tenant compte des femmes et dans une perspective viable pour les communautés nordiques. Cela implique un respect des droits territoriaux et ancestraux des peuples autochtones ainsi que le droit à la sécurité des femmes autochtones.

Mots-clés : ,

Commentaires

Nous ne publions jamais les adresses courriel.

Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous :