14 août 2012

Semaine de la Fierté LGBT : La FFQ appuie les lesbiennes

 

Montréal, le 14 août 2012 – La Fédération des femmes du Québec (FFQ) participera à plusieurs activités entourant la semaine de la Fierté à Montréal. Elle souhaite contribuer à démystifier les préjugés à l’endroit des lesbiennes et de faire avancer l’égalité pour toutes.

«Malgré plusieurs avancées au plan des droits, les lesbiennes et les bisexuelles continuent à faire l’objet de discriminations sexiste et lesbophobe. C’est pourquoi les luttes des femmes des minorités sexuelles sont aussi les luttes du mouvement féministe » déclare la présidente de la FFQ, Alexa Conradi.

La FFQ salue la démarche historique des organisatrices de deux marches des lesbiennes qui ouvrent une nouvelle voie pour la visibilité des enjeux des lesbiennes. Le 14 août 2012, la Fédération des femmes du Québec participera à la Première Marche des lesbiennes contre diverses formes d’oppression.

« De nombreuses lesbiennes sont actives à lutter contre le sexisme et tout contrôle du corps des femmes que ce soit au plan des droits reproductifs, la violence envers les femmes ou encore contre les stéréotypes sexuels et de genre. La présence des militantes lesbiennes féministes témoignent de la fierté de cet engagement! » s’exclame Alexa Conradi.

« L’invisibilité des lesbiennes prive la société de modèles de femmes courageuses qui  contribuent à ouvrir des espaces de libertés pour toutes les femmes. Prenons par exemple celles qui sont allées dans les sphères de travail non-traditionnel ou qui questionnent les stéréotypes de la féminité. ». C’est pour souligner cette fierté que la FFQ invite les femmes à se joindre aussi à la Première Marche Officielle des Femmes LGBT le 18 août.

Enfin, la présidente de la FFQ, qui est lesbienne et mère de deux jeunes adultes, marchera avec la Coalition des familles homoparentales lors du défilé de la Fierté le 19 août prochain : «il est bien connu que les enfants gais et lesbiennes ainsi que les enfants issus de famille homoparentale souffrent des préjugés véhiculés à l’école. La FFQ souhaite la réintroduction d’un programme d’éducation à la sexualité et à la promotion de valeurs égalitaires qui pourra contrer l’hétérosexisme et le sexisme dont ces jeunes sont victimes. »

Depuis de nombreuses années maintenant, la FFQ s’est engagée pour la reconnaissance des droits des lesbiennes. Elle a contribué, avec le milieu LGBT, à la reconnaissance des droits des conjoints de même sexe, à l’élimination de la discrimination à l’endroit des mères lesbiennes et à la lutte contre l’homophobie. Plus récemment, la FFQ a milité pour que le Plan d’action gouvernementalde lutte contrel’homophobie  contienne des mesures qui tiennent compte des besoins spécifiques des femmes des minorités sexuelles.

Commentaires

Le commentaires sont fermés.