29 mai 2012

Le mouvement féministe se prononce sur l’éducation et le Plan Nord lors des États généraux du féminisme

 

Montréal, le 29 mai 2012 – À l’occasion du deuxième colloque des États généraux de l’action et de l’analyse féministes, le mouvement féministe prend position sur les deux grands débats d’actualité : l’éducation et le Plan Nord.

En effet, près de 340 femmes ont souhaité se prononcer sur les controverses actuelles en :
- Appuyant la lutte étudiante contre la hausse des frais de scolarité, et les enjeux de société que celle-ci soulève avec, notamment, la privatisation des services publics ;
- Soutenant particulièrement les féministes dans le mouvement étudiant, car la hausse des frais de scolarité frappe particulièrement les femmes accroissant leur pauvreté et les inégalités qu’elles subissent ;
- Dénonçant le choix du gouvernement d’imposer une répression plutôt que de négocier avec les associations étudiantes générant et cautionnant ainsi la brutalité policière ;
- Dénonçant le projet de loi 78 portant atteinte au droit d’association, à la liberté d’expression et au droit de manifester ;
- Invitant les femmes à se joindre à ce mouvement social et réitérer que le mouvement féministe ne reculera pas devant toutes formes de répressions.

Par ailleurs, préoccupées par le bien commun et la protection du territoire et des relations avec les peuples autochtones dans le Nord du Québec, elles ont tenu à dénoncer également le type de développement prévu par le gouvernement avec le Plan Nord, notamment ses impacts sur les communautés autochtones, particulièrement sur les femmes autochtones, sur les diverses communautés du Nord et sur l’environnement.

Les États généraux de l’action et de l’analyse féministes c’est un espace pour que femmes, féministes et groupes de femmes fassent le bilan de leurs victoires et réfléchissent sur comment et pour quels défis elles veulent être ensemble ces prochaines années.

Pour participer aux États généraux ou en savoir plus visitez le www.etatsgenerauxdufeminisme.ca

Commentaires

Le commentaires sont fermés.