21 mai 2012

Le colloque des États généraux de l’action et de l’analyse féministes, tant de raisons d’y être !

 

En cette période de grands bouleversements, face aux réponses répressives qu’on nous sert, plusieurs ont dit avoir mal à leur Québec.  Je serai au colloque des États généraux parce que c’est tout le contraire pour moi : j’ai soif de mon Québec.  Je me suis découverte féministe avant de me découvrir québécoise et c’est pour cette raison que ma citoyenneté s’est toujours appuyée sur mon féminisme. Notre grand rendez-vous du printemps  sera donc un moment important pour moi parce qu’il reconfirmera notre  lutte comme étant la base d’un projet de société.

Ce que je veux pour notre mouvement je le veux aussi pour le Québec. Un  espace où il fait bon réfléchir, questionner, proposer et bâtir ensemble. J’ai soif de me retrouver avec mes camarades de lutte, rencontrer celles à qui je dois certaines victoires, j’ai hâte de remercier celles dont les écrits continuent de m’inspirer. Je leur demanderai avec quelles lunettes elles regardent notre parcours des vingt dernières années, et je pourrai leur dire ce que je vois depuis les miennes.  « Qu’est-ce qu’on fait maintenant? », voilà la question que j’aimerais leur poser.

J’ai soif à mon Québec et je serai les 25 et 26 mai « là où le fleuve se rétrécit », à « Kébec » comme on dit en Algonquin, parce que c’est vers le mouvement que je me tourne pour répondre aux questions que je me pose pour nous et pour notre société. Comment réédifier la solidarité parmi nous, comment refonder nos analyses en intégrant de nouvelles perspectives, comment réorganiser notre action en tenant compte des multiples réalités des femmes ? La jeune femme noire que je suis a grand besoin d’avoir ces discussions pour que nous dégagions des perspectives qui solidifieront les bases de notre mouvement et renforceront notre capacité d’agir dans la société.

Je sais que nous serons nombreuses à « Kébec », donc dites-moi, vous, pourquoi serez-vous au colloque des États généraux de l’action et de l’analyse féministes ?

Délice Igicari M. Mugabo
Porte –parole des États généraux de l’action et de l’analyse féministes

Pour participer aux États généraux ou en savoir plus visitez le www.etatsgenerauxdufeminisme.ca

Commentaires

Nous ne publions jamais les adresses courriel.

Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous :