25 avril 2012

Menace au droit à l’avortement

 

Le député conservateur Stephen Woodworth travaille à faire reconnaître le fœtus comme étant un être humain et donc une personne au sens juridique. En janvier dernier, il a mis au défi le mouvement pro-choix de démontrer qu’un fœtus ne devient un « être humain » qu’après la naissance. À la mi-mars, il a augmenté la pression en déposant une motion (M-312), qui revendique un comité parlementaire pour examiner si la définition de l’ « être humain » dans le Code criminel devrait inclure le fœtus.

Les enjeux sont nombreux, notamment  la limitation du droit à l’avortement et la remise en question de la contraception. De plus, la mise sur pied de ce comité donnerait une visibilité très importante aux anti-choix.

La motion sera débattue au parlement canadien le 26 avril, alors il faut agir maintenant! Voici quelques moyens d’action :

1/ Mettez de la pression sur votre députéE pour qu’elle ou il prenne position contre cette motion lors du débat le 26 avril! Signez et envoyez-lui le modèle de lettrewww.arcc-cdac.ca/fr/action/M-312-modele-lettre.html . (Rappelons-nous que nous n’avons pas à mettre de timbre quand nous envoyons du courrier à unE députéE à son adresse du parlement.)

2/Manifestez votre opposition à cette motion anti-choix en signant cette pétition ici

Ceci est un appel de la Fédération du Québec pour le planning des naissances

Commentaires

Le commentaires sont fermés.