25 avril 2012

Menace au droit à l’avortement

 

Le député conservateur Stephen Woodworth travaille à faire reconnaître le fœtus comme étant un être humain et donc une personne au sens juridique. En janvier dernier, il a mis au défi le mouvement pro-choix de démontrer qu’un fœtus ne devient un « être humain » qu’après la naissance. À la mi-mars, il a augmenté la pression en déposant une motion (M-312), qui revendique un comité parlementaire pour examiner si la définition de l’ « être humain » dans le Code criminel devrait inclure le fœtus.

Les enjeux sont nombreux, notamment  la limitation du droit à l’avortement et la remise en question de la contraception. De plus, la mise sur pied de ce comité donnerait une visibilité très importante aux anti-choix.

La motion sera débattue au parlement canadien le 26 avril, alors il faut agir maintenant! Voici quelques moyens d’action :

1/ Mettez de la pression sur votre députéE pour qu’elle ou il prenne position contre cette motion lors du débat le 26 avril! Signez et envoyez-lui le modèle de lettrewww.arcc-cdac.ca/fr/action/M-312-modele-lettre.html . (Rappelons-nous que nous n’avons pas à mettre de timbre quand nous envoyons du courrier à unE députéE à son adresse du parlement.)

2/Manifestez votre opposition à cette motion anti-choix en signant cette pétition ici

Ceci est un appel de la Fédération du Québec pour le planning des naissances

Commentaires

Nous ne publions jamais les adresses courriel.

Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous :