12 avril 2012
Communiqué de presse

Féministes : contre la hausse sexiste ! – Rassemblement de solidarité envers les étudiants en lutte

 

MONTRÉAL, le 12 avril 2012 – La Coordination du Québec de la Marche Mondiale des femmes1 (CQMMF) s’est rassemblée le 12 Avril à 12h15 devant les bureaux du Ministère de l’Éducation à Montréal en signe de solidarité envers les étudiants en grève.

Plus d’une centaine de personnes étaient présentes pour protester contre la hausse sexiste des frais de scolarité. En effet  l’augmentation de 75% des frais de scolarité réduirait grandement l’accès aux études pour de nombreuses femmes et représenterait un recul sociétal alarmant.

Caroline Jacquet et Vanessa Mercier, représentantes du Comité femmes Grève générale illimitée  de l'UQAM

On à qu’à penser à l’étudiante type, qui est en fait mère et travailleuse à temps partiel. On à qu’à penser aux femmes vivant avec un handicap qui souhaitent étudier pour agir comme citoyennes et travailleuses. On à qu’à penser aux femmes immigrantes qui pourraient avoir peur de contracter d’importants prêts pour étudier sans garantis d’emploi’ s’exclame Éve-Marie Lacasse, porte-parole de la CQMMF.

Nous voulons des politiques sociales favorisant l’accès universel à l’université, qui amène la diversification des classes et l’enrichissement des échanges. Toute politique sociale qui restreint l’accès des femmes à l’université est à rejeter’2 soutient Geneviève Rail, Directrice de l’institut Simone de Beauvoir.

Nous, féministes, étudiantes, dénonçons la hausse des droits de scolarité ainsi que le système dans lequel elle s’inscrit, un système capitaliste, patriarcal, hétéronormatif, raciste, un système qui appauvrit les étudiantes et les étudiants’ déplore et conclut Caroline Jacquet, représentantes du Comité femmes Grève générale illimitée  de l’UQAM.

Le rassemblement Féministes : contre la hausse sexiste ! a constaté le caractère encore plus inquiétant de la hausse des frais de scolarité pour les femmes et se prononcent contre la hausse sexiste !

Pour plus d’information sur les revendications féministes de cette lutte étudiante, consultez le Manifeste féministe contre la hausse des frais de scolarité.

_____________________________
1 La Coordination du Québec de la Marche mondiale des femmes est composée d’une cinquantaine de groupes de femmes, communautaires et syndicaux, sous le leadership de la fédération des femmes du Québec.
2 Extrait de la Déclaration sur la hausse des droits de scolarité au Québec et son impact sur les femmes de l’Institut Simone de Beauvoir.
Renseignements :Nastasia Deleville
Responsable des communications
Fédération des Femmes du Québec
Tel : (514) 876-0166 poste 1506

Commentaires

Le commentaires sont fermés.