2 novembre 2011
Communiqué de presse

L’abolition du registre des armes à feu : le refus du gouvernement conservateur d’écouter la population canadienne est une vraie honte

 

Montréal, 2 novembre 2011 – Le Regroupement des maisons  pour femmes victimes de violence conjugale, la Fédération des femmes du Québec et L’R des centres de femmes du Québec s’indignent du vote sous le bâillon du projet de loi sur l’abolition du registre des armes à feu.

« Un débat sur le registre a eu lieu pas plus tard que l’automne dernier et la majorité parlementaire a voté son maintien! Il est révoltant que le gouvernement actuel bâillonne l’opposition afin d’adopter ce projet de loi le plus vite possible et n’écoute pas la majorité de la population qui souhaite le maintien du registre » de dénoncer Nathalie Villeneuve du Regroupement des maisons  pour femmes victimes de violence conjugale. Au Québec, 74% de la population appuie le registre. Le nombre de femmes tuées par armes à feu a diminué de 70% depuis la mise en œuvre du registre, passant de 85 en 1991 à 26 en 2007. De plus, le registre fournit à la police les moyens de mieux protéger les femmes victimes de violence conjugale. « Pourquoi le gouvernement écoute-t-il seulement le lobby des armes à feu et non les groupes de femmes et tous les autres opposants à cette mesure ? » demande Eve-Marie Lacasse, de la Fédération des femmes du Québec.

À l’instar de la Coalition pour le contrôle des armes, les trois organismes demandent au gouvernement du Québec d’agir promptement afin de sauvegarder les données du registre des armes d’épaule. « Le gouvernement du Québec a la population et les groupes de femmes derrière lui dans ce dossier. Il doit agir avant que les données de cet outil permettant de contrer la violence faite aux femmes ne disparaissent en fumée » de conclure Louise Riendeau du Regroupement des maisons  pour femmes victimes de violence conjugale.

-30-

Pour informations : Regroupement des maisons  pour femmes victimes de violence conjugale : 514-220-1057, Fédération des femmes du Québec, bureau : 514-876-0166 poste 1501, cellulaire : 514-717-4847.

Commentaires

Le commentaires sont fermés.