13 octobre 2011

Comité d’orientation des États généraux: c’est un départ!

 

Les 17 et 18 septembre dernier, les 24 femmes composant le comité d’orientation des États généraux de l’action et de l’analyse féministes (ÉG) – Le féminisme dans tous ses états se sont réunies pour la première fois.

Ces femmes, ancrées dans divers milieux (éducation, protection de l’enfance, syndical, violence, antiraciste, etc.) et nommées en mai 2011 lors des ateliers de lancement des ÉG, ont plongé dans la préparation de cette passionnante aventure.

Pour cette première rencontre, l’important était de développer une vision commune et cohérente sur  comment mener le projet. Les  féministes qui siègent au comité d’orientation y sont à titre individuel. Rappelons que le mandat du comité d’orientation est de s’assurer que le processus des États généraux reflète bien les valeurs du féminisme et de l’inclusion et d’élaborer la démarche globale des États généraux en consultation avec le mouvement des femmes. Il doit aussi faire en sorte que cette démarche rejoigne les féministes dans toute leur diversité.

Pour le comité d’orientation, les États généraux visent entre autres à faire le bilan sur nos actions et notre mouvement, d’identifier les luttes à venir pour les prochaines années, de développer nos solidarités et, chez les féministes « novices » comme chez les plus expérimentées, d’affirmer notre fierté d’être féministes.

C’est dans l’effervescence qu’ont débuté les travaux. Largement inspirées par la soirée publique et les résultats des ateliers du lancement de mai 2011, les membres du comité d’orientation ont  remis de l’avant l’importance pour la démarche des valeurs portées par la Charte mondiale des femmes pour l’humanité, soient l’égalité, la justice, la paix, la liberté et la solidarité. Elles se sont aussi entendues sur la nécessité de s’attaquer aux relations de pouvoir inégalitaires qui existent dans la société et dans le mouvement des femmes et qui font obstacles à la pleine égalité de toutes en prenant en considération les multiples discriminations vécues par les femmes (immigrantes et racisées, handicapées, jeunes mères, autochtones, lesbiennes, étudiantes, éloignées du milieu du travail, ayant des revenus modestes,  etc.) dans le processus des ÉG. Le comité souhaite privilégier une démarche décentralisée qui permettra à toutes les femmes de s’impliquer à la hauteur de leurs envies et de leurs possibilités.

La prochaine rencontre du comité aura lieu les 5 et 6 novembre prochain. Il poursuivra son travail de construction en élaborant un calendrier 2011-2014, une stratégie de mobilisation et en nommant un comité d’organisation responsable de la mise en œuvre concrète des ÉG.

Nous vous tiendrons informées des futurs développements!

 

Ces États généraux mettront
le féminisme dans tous ses états
!

Pour participer aux États généraux ou en savoir plus visitez le www.etatsgenerauxdufeminisme.ca

Commentaires

Le commentaires sont fermés.