20 septembre 2011

ACTION URGENTE : Empêchons la déportation de Mme Paola Ortiz !

 

Vous avez surement entendu parler ce matin aux nouvelles de la situation de madame Paola Ortiz. Mme Ortiz a eu un malaise ce matin à l’aéroport. Elle n’a pu être déportée mais elle recevra une nouvelle date d’expulsion dans les jours qui suivent.

Paola Ortiz est arrivée il y a cinq ans après avoir fui une situation de violence conjugale et sexuelle dans son pays d’origine, le Mexique. Elle vit aujourd’hui à Montréal avec ses deux enfants qui souffrent aussi de graves problèmes de santé. En menaçant Paola et sa famille de déportation, le gouvernement canadien se fait complice de la violence sexiste. De plus, il ignore non seulement ses obligations en matière de droits humains et de protection des réfugiés, mais également ses obligations envers les enfants nés sur son propre territoire. (Pour plus d’infos, voir plus bas)

À l’appel de Solidarité Sans Frontières, la Fédération des femmes du Québec vous invite à agir pour empêchez la déportation de Mme Ortiz.

Voilà comment vous pouvez agir :

1. Contactez la directrice de renvoi qui possède un droit administratif d’octroyer un sursis de renvoi. (Quand vous appelez, veuillez aussi mentionner la date de naissance de Paola, soit le 10 janvier 1980) :

Julie Thibodeau, Directrice d’opérations, renvoi
Agence de services frontaliers
1010 St-Antoine, 2e étage
Tel: 514-283-0936
Fax: 514-496-1882

Adjointe administrative:
Noémie Rainville-Pelletier – 514-496-3983

(Si possible, veuillez écrire à solidaritesansfrontieres@gmail.com pour nous donner un compte-rendu de vos appels)

2. Dites votre mécontentement à Jason Kenny, Ministre de l’Immigration et Vic Toews, Ministre de la sécurité publique.

Au ministre Kenny :
* Dites lui que vous êtes outré-es par la décision d’Immigration de ne pas accorder de statut à Paola Ortiz, d’autant plus qu’elle a déjà reçu un Certificat de sélection du Québec (CSQ).
* Dites lui que vous craignez que son intégrité physique, voire sa vie soient menacés au Mexique; rappelez-lui qu’en 2009, une autre jeune femme mexicaine, Grise, qui a été déportée du Canada et assassinée quelques mois après son expulsion. (Voir article : http://www.thestar.com/news/gta/article/714781–deported-to-her-death)
* Demandez-lui de faire usage de son pouvoir discrétionnaire pour ramener Paola, CHEZ ELLE, à Montréal, pour qu’elle soit réunie avec sa famille et ses ami-es.

Tel: 613-992-2235
Fax: 613-992-1920
Email: jason.kenney@parl.gc.ca

Au ministre Vic Toews:
* Dites-lui que vous dénoncez la décision de son Ministère de ne pas avoir accordé de sursis de déportation à Paola Ortiz.

Tel: 613-992-3128
Fax: 613-995-1049
EMail: vic.toews@parl.gc.ca

3. Signez la déclaration publique de soutien ! En ce moment, il est crucial de faire signer les individus et les organismes une déclaration publique revendiquant un sursis de renvoi pour Mme Ortiz. Pour ajouter votre signature et le nom de votre organisme, svp contactez solidaritesansfrontieres@gmail.com en écrivant ‘PAOLA ORTIZ’ dans le sujet.

* * * * * *

POUR PLUS D’INFORMATIONS…

Mise en contexte : http://www.solidarityacrossborders.org/fr/paola-ortiz/stop-the-deportation-of-paola-ortiz

Revue de presse : http://www.solidarityacrossborders.org/fr/paola-ortiz/updated-media-compilation

Commentaires

Le commentaires sont fermés.