4 mai 2011
Communiqué de presse

La marche mondiale des femmes relance le gouvernement pour l’abolition des catégories à l’aide sociale

 

Montréal, 4 mai 2011 /CNW Telbec/ – Aujourd’hui, le mouvement de la Marche mondiale des femmes tient à souligner son appui aux personnes assistées sociales, majoritairement des femmes, et aux groupes de défense des droits les représentant à l’occasion de la Semaine de la Dignité des personnes assistées sociale.

Mme Alexa Conradi, porte-parole de la Coordination du Québec pour la Marche mondiale des femmes (CQMMF) et présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ), rappelle qu’en octobre dernier plusieurs milliers de femmes et hommes se sont mobilisés pour demander au gouvernement du Québec l’abolition des catégories à l’aide sociale – « apte et inapte à l’emploi » – afin de lutter contre les préjugés et pour garantir à toute personne un revenu minimal qui assure la couverture des besoins vitaux dans le respect de sa dignité.

Le gouvernement a refusé d’agir sur cette question, car il tient à préserver l’incitation au travail, ou approche dite workfare, selon laquelle l’aide sociale est une faveur. Les personnes assistées sociales sont catégorisées, de façon arbitraire, à partir de critères relatifs au marché de l’emploi. Or « l’abolition des catégories est essentielle pour une reconnaissance de facto du droit à la citoyenneté de l’ensemble des personnes assistées sociales. » mentionne Mme Conradi. « On nie ce droit à toute personne qui n’a pas les ressources pour assumer ses responsabilités minimales de citoyennes : se nourrir, se loger, se maintenir en santé, s’impliquer socialement par un travail salarié ou autre forme d’engagement. Des milliers de personnes au Québec sont privées de leurs droits à cause des conditions de pauvreté auxquelles elles sont assujetties. L’extrême pauvreté éloigne les femmes du marché du travail et il est impossible de vivre avec 567$ par mois tout en espérant quitter la pauvreté » poursuit-elle.

C’est pourquoi le mouvement de la Marche mondiale relance aujourd’hui le gouvernement du Québec afin qu’il agisse concrètement pour faire reculer la pauvreté au Québec, il a le pouvoir et le devoir de le faire.

La Coordination du Québec de la Marche mondiale des femmes (CQMMF) est composée d’une cinquantaine de groupes de femmes, communautaires et syndicaux.

- 30 -

Fédération des femmes du Québec : 514-876-0166, poste 1501 ;

cellulaire 514-717 4847; www.ffq.qc.ca.

Source : Fédération des femmes du Québec (FFQ)

Commentaires

Le commentaires sont fermés.