30 mars 2011

JOURNÉE DE LA TERRE EN PALESTINE ET JOURNÉE INTERNATIONALE DE BOYCOTT, DÉSINVESTISSEMENT, SANCTIONS

 

Contre l’occupation, la colonisation et l’apartheid israéliens, pour le respect des droits des Palestiniens et Palestiniennes 

RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE PALESTINIEN

SAMEDI 2 AVRIL à MIDI au MÉTRO MONT-ROYAL

De Tunisie, Égypte, Algérie, Maroc, Yémen, Lybie, Oman, Bahreïn, Irak, Iran, Syrie et du Liban jusqu’en Palestine occupée, les peuples réclament : liberté, justice, démocratie !

Le Comité BDS-Québec, une coalition de groupes syndicaux, communautaires, de défense de droits et de solidarité, invite la population québécoise à souligner la Journée de la Terre en Palestine devenue Journée internationale de la campagne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions pour faire respecter les droits du peuple palestinien à l’autodétermination, la liberté et la dignité.

La Journée de la Terre en Palestine commémore les événements du 30 mars 1976 quand l’armée israélienne a tiré sur la foule et tué six jeunes palestiniens, citoyens d’Israël qui protestaient contre l’expropriation de leurs terres par le gouvernement israélien dans le but de construire de nouvelles colonies « pour juifs exclusivement » et d’agrandir celles déjà existantes. La Journée de la Terre est ainsi devenue le symbole de la résistance des Palestiniens et Palestiniennes aux politiques israéliennes d’expropriation, d’occupation, de colonisation et d’apartheid qui durent depuis des décennies.

Portés par le nouvel espoir né des soulèvements populaires dans les pays arabes et inspirés par le  courage exceptionnel,  la dignité et la détermination des populations de ces pays, nous nous solidarisons avec les luttes pour l’autodétermination, la liberté, la démocratie, la justice et l’égalité pour tous et toutes, partout à travers le monde.

Nous appelons la population québécoise à intensifier la campagne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions que les Palestiniens et Palestiniennes eux-mêmes mettent de l’avant comme leur principal moyen pacifique pour obtenir le respect de leurs droits.  Il ne peut y avoir de véritable libération dans les pays arabes sans libération de la Palestine. Il ne peut exister de véritable « communauté internationale » digne de ce nom sans respect du droit international envers le peuple palestinien.

Le 2 avril nous nous rassemblerons pour répondre à l’appel lancé en 2005 par plus de 170 organisations de la société civile palestinienne pour réclamer :

  • L’exercice du droit de retour et du droit à des réparations pour les Palestinien-ne-s chassés de leur maison et de leurs terres conformément à la résolution 194 votée le 11 décembre 1948 par l’Assemblée des  Nations Unies;
  • La fin de l’occupation conformément à la résolution 242 des Nations Unies qui enjoint Israël de se retirer  des territoires occupés depuis 1967, y compris de Jérusalem-Est de même que du Golan syrien; la fin de la colonisation conformément à l’article 49 de la IVe Convention de Genève qui interdit à une puissance occupante de procéder à la déportation ou au transfert d’une partie de sa propre population dans les territoires occupés par elle; la fin du blocus de Gaza qui contrevient à la IVe Convention de Genève interdisant toute forme de punition collective, aux Pactes relatifs aux droits civils et politiques et aux droits économiques sociaux et culturels qui interdisent de « priver un peuple de ses propres moyens de subsistance » et à la Déclaration universelle des droits de l’homme (art 13) qui interdit de brimer la liberté de circulation des personnes.
  • L’égalité des droits pour les citoyen-ne-s palestinien-ne-s vivant en Israël i.e. le démantèlement du système d’apartheid, un système institutionnalisé de discrimination raciale qui prévaut dans ce pays contre la population non-juive en violation de la Convention internationale sur l’Élimination et la répression du crime d’apartheid (1973).

 

Le 2 avril nous nous rassemblerons pour intensifier la campagne BDS au Québec en invitant les consommateurs et consommatrices à ne pas acheter de produits israéliens et à demander aux commerçants de les retirer de leurs tablettes; en invitant les syndicats, fonds d’investissements, fondations, églises, etc. à ne pas investir d’argent dans des compagnies ou fonds israéliens; en demandant aux institutions académiques québécoises de ne pas entretenir de liens avec des institutions académiques israéliennes qui se font les complices de l’occupation, colonisation et apartheid; en demandant à l’Assemblée nationale du Québec de geler l’Accord de coopération Québec-Israël jusqu’à ce que le gouvernement israélien se conforme au droit international et respecte les droits des Palestiniens et Palestiniennes.

Le 2 avril nous nous rassemblerons pour protester contre les positions unilatéralement  favorables au gouvernement israélien de la part du gouvernement canadien et pour réclamer une politique extérieure respectueuse du droit international envers le peuple palestinien.
Organisé par le Comité BDS-Québec Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) • Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) • Conseil central du Montréal métropolitain-CSN • Ligue des droits et libertés • Fédération des femmes du Québec (FFQ)  •  Artistes pour la Paix • Association pour une Solidarité Syndicale Étudiante (ASSE)  •  Entraide missionnaire • Centre Justice et Foi  •  Voix Juives Indépendantes  • Collectif d’Abord Solidaires  • Palestiniens et Juifs Unis (PAJU)  • Groupe Rezeq-Faraj/Un seul État   • College and University Workers United (CUWU) • Parole arabe  • Tadamon  • Solidarité pour les droits humain palestiniens (SPHR) • Fondation canado-palestinienne du Québec • Conseil musulman canadien  • Comité pour la paix en Palestine-UQAM  • Québec Solidaire

Pour informations :  www.bdsquebec.org ; info@bdsquebec.org; twitter: @bdsquebec

Visitez les sites suivants : www.bdsmovement.net et www.bdsdayofaction.org

Commentaires

Nous ne publions jamais les adresses courriel.

Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous :