7 octobre 2010
Communiqué de presse

La Marche mondiale des femmes rencontre la ministre de la condition féminine du Québec : silence radio face à nos demandes

 

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

Québec, 7 oct. – Les représentantes de la Marche mondiale des femmes (MMF) n’acceptent pas que les réponses gouvernementales à leurs demandes ne viennent qu’au terme de la Commission parlementaire et l’éventuel plan d’action gouvernementale en matière d’égalité. Le gouvernement a entre les mains les propositions visant à améliorer rapidement les conditions de vie et de travail des femmes depuis plus de sept mois. Il n’est pas normal que la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine ne réponde pas plus clairement.

Un travail ministériel bâclé

«La ministre St-Pierre s’est engagée auprès de nous plus tôt cette année à mettre en œuvre un travail important avec les ministères concernés par les demandes de la Marche mondiale des femmes », explique madame Alexa Conradi, présidente de la Fédération des femmes du Québec et porte-parole de la Marche mondiale des femmes. « Aujourd’hui, nous croyions qu’elle nous ferait part des résultats de ce travail. Or, madame St-Pierre n’avait aucune réponse concrète à nous donner. Elle s’est contentée de dresser un bilan des actions du gouvernement libéral en matière de condition féminine depuis 5 ans et a laissé sciemment de côté les réponses que nous attendons », s’insurge-t-elle.

Un refus de s’engager

Une commission parlementaire sur le prochain Plan d’action à l’égalité aura lieu plus tard cet automne. «La ministre ne répond pas aux demandes de la Marche mondiale des femmes. Elle se cache derrière une commission parlementaire qui aura lieu dans plusieurs mois alors que les femmes marchent en ce moment. C’est un refus flagrant de prendre en compte les solutions des femmes. Le gouvernement veut nous imposer son propre agenda, mais nous ne nous tairons pas! », continue madame Conradi.

Des milliers de femmes en marche

Du 12 au 17 octobre, des milliers de femmes seront en marche partout au Québec. «Mme St-Pierre doit s’engager. Sa remise aux calendes grecques des réponses à la Marche mondiale nous fait nous questionner sérieusement sur les actions concrètes qu’elle prétend vouloir poser en faveur du droit des femmes à l’égalité », termine madame Conradi.

Pour consulter le libellé intégral des revendications de la Marche mondiale des femmes, consultez le www.ffq.qc.ca.

- 30 -

Renseignements:

Charlotte Dussault, responsable des communications pour la Marche mondiale des femmes, Fédération des femmes du Québec, cellulaire : 514-585-3879, courriel : cdussault@ffq.qc.ca ; site : www.ffq.qc.ca

Commentaires

Nous ne publions jamais les adresses courriel.

Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous :