13 septembre 2010

La pression doit être maintenue pour contrer l’abolition du registre des armes à feu

 

Ce 22 septembre, la Chambre des communes votera sur la recommandation émise par le comité parlementaire SECU d’abandonner l’examen du projet de loi C-391, une loi qui mettrait un terme à l’enregistrement de 7 million de carabines et de fusils de chasse.

Il y a présentement 307 votes admissibles à la Chambre des communes (le Président de la Chambre, Peter Milliken, ne votera qu’en cas d’égalité).

Il semblerait que 4 sièges seront vacants lors du vote (2 sièges vacants actuellement, alors que Inky Mark du Parti conservateur a annoncé sa démission et que le député du Bloc québécois Jean-Yves Roy de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia a indiqué qu’il songeait faire de même).

143 députés conservateurs, 2 députés indépendants (Arthur et Guergis) ainsi que 7 députés néo-démocrates (Bevington, Cullen, Hugues, Hyer, Maloway, Rafferty, Stoffer) = 152 députés qui prévoient voter CONTRE la motion du comité SECU et appuyer le projet de loi C-391.

75 députés libéraux, 47 du Bloc, 24 du NPD et 2 députés néo-démocrates (Angus et Thibeault) = 148 députés qui voteront POUR la motion afin de mettre un terme au projet de loi.

3 députés du NPD (Allen, Ashton et Gravelle) ont voté pour le projet de loi C-391 en 2e lecture, mais ces derniers n’ont pas encore indiqué ouvertement comment ils voteraient le 22 septembre.

Afin de mettre un terme au projet de loi C-391, nous devons nous assurer que les députés du NPD qui n’ont pas ouvertement indiqué la manière dont ils voteraient choisissent de mettre un terme au projet de loi C-391 et qu’au moins un(e) député(e) qui a déclaré qu’il(elle) voterait en faveur de C-391 change d’idée OU s’abstienne de voter.

En cas d’égalité, le Président de la Chambre des communes devra voter et il est probable que ce dernier  choisira de mettre fin à l’examen du projet de loi C-391.

Si nous perdons ce vote, le projet de loi ira en 3e lecture. Cependant, dans une telle éventualité, nous nous attendrions à ce la lutte devienne encore plus difficile. Pour le moment, la balance penche en notre faveur, nous nous doutons bien que les conservateurs ont plus d’un tour dans leur sac et le timing du prochain vote est entre leurs mains.

C’est pourquoi nous vous relançons à passer dès maintenant à l’action en envoyant (ci ce n’est pas déjà fait) la lettre type ci-jointe à Jack Layton (en copie conforme à Thomas Mulcair) pour lui demander d’agir et d’imposer une ligne de parti (par exemple pour voter en faveur de la recommandation du Comité permanent de la sécurité publique et nationale (SECU)) s’il ne veut pas rester complice de la lutte idéologique contre le registre des armes à feu.

Voici leurs coordonnées :

• L’honorable Jack Layton (Toronto-Danforth, ON) Tél: (416) 405-8914 / (613) 995-7224 Layton.J@parl.gc.ca

Rappelez-leur que :

  • · La plupart des décès par armes à feu sont causés par des fusils et des carabines, qui sont des armes  sans restriction. TOUTES les armes sont meurtrières, TOUTES les armes doivent être règlementées.
  • · Le registre des armes est consulté plus de 14,000 fois par jour par les forces policières des différentes parties du pays, incluant lorsqu’elles doivent intervenir dans des cas de violence conjugale.
  • · Le contrôle des armes fonctionne : les experts en santé et sécurité ont démontré que la Loi sur les armes à feu a réduit le nombre de décès par armes à feu.
  • · Les coûts liés à l’opération du registre des armes d’épaule ($4 millions). On estime que  les coûts entraînés par la prévention des décès par armes à feu depuis le passage de la Loi sur les armes à feu est de l’ordre de $400 millions chaque année. Il s’agit d’un investissement et non d’une dépense, le registre est important pour les forces policières et réduit le nombre de décès par armes à feu.
  • · Les policiers, les experts en santé publique, en prévention du crime, les regroupements de femmes et d’autres encore reconnaissent que les lois actuelles contribuent à préserver la santé et la sécurité publique.
  • · Le lobby des armes est un groupe grassement financé qui entretient des liens étroits avec les conservateurs. Le lobby des armes ne parle pas en mon nom.

Merci!

Fédération des femmes du Québec

En collaboration avec La COALITION pour le contrôle des armes

www.controledesarmes.ca • Twitter/CGCmontreal • cgc.montreal@gmail.com • 514-528-2360

*Veuillez prendre note de notre nouveau numéro de téléphone

Commentaires

Nous ne publions jamais les adresses courriel.

Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous :