16 août 2010

Solidarité avec les femmes et les peuples qui luttent contre la militarisation dans les Amériques

 

Du 16 au 23 août 2010 se tient, en Colombie, une rencontre internationale des Femmes et Peuples des Amériques contre la militarisation. Trois québécoises déléguées par la coordination québécoise de la Marche mondiale des femmes (CQMMF) participent à cette rencontre, il s’agit de Alexa Conradi, présidente de la FFQ et porte-parole de la Coordination du Québec de la Marche mondiale des femmes, Emilia Castro, de la Coalition régionale de la Marche mondiale des femmes (région de Québec) et représentante du Québec au Comité régional des Amériques de la MMF et Nathalie Babin, de la Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Iles, qui a participé à la rédaction du manifeste des femmes pour la paix.

Pour en savoir plus et pour agir, nous vous transmettons une communication du secrétariat international de la Marche mondiale des femmes.

 

Appel à l’action

23 août: Journée de Solidarité avec les femmes et peuples qui luttent contre la militarisation dans les Amériques

 

Chers/ères collègues,

La Rencontre Internationale des Femmes et Peuples des Amériques contre la Militarisation, qui aura lieu en Colombie du 16 au 23 août 2010, est toute proche. La rencontre se tiendra dans un contexte de repositionnement impérialiste des États-Unis dans le continent, visible par l’intensification de l’installation de forces militaires nord-américaines en Colombie et Panama ; le coup d’état au Honduras ; les menaces d’un coup d’état au Paraguay ; l’occupation militaire en Haïti profitant de la catastrophe naturelle, parmi d’autres nombreux exemples.     

De plus, la rencontre aura lieu dans un pays dont le gouvernement maintien une histoire de 40 ans de coopération militaire avec les États-Unis, qui – sous le sophisme de la lutte contre les drogues, le narcotrafic et le terrorisme, employé comme excuse pour la poursuite et stigmatisation de la protestation sociale – cachent les vrais intérêts économiques derrière le conflit en Colombie: maintenir le contrôle sur ses ressources naturelles, ses territoires et son peuple.  

Du 16 au 23 août, plus de 1000 femmes et hommes militants d’organisations sociales, politiques et mouvements populaires de l’Amérique Latine et du monde entier se rendront en Colombie pour voir les effets de la militarisation sur les missions humanitaires dans différentes régions du pays, pour construire une agenda stratégique commune de travail conjoint (mettant l’accent sur les bases militaires), et pour réaliser une veille de protestation contre la militarisation et la présence de forces militaires étrangères sur le territoire.    

On lance un appel à toutes les organisations sociales, politiques et aux mouvements populaires de l’Amérique Latine et du monde entier, pour qu’ils soient en alerte et qu’ils  organisent pendant toute la durée de la rencontre (mais notamment le 23 août), une journée internationale de solidarité avec les femmes et peuples de la Colombie et des Amériques qui luttent contre la militarisation, avec des différentes activités, telles que:

Des veilles ou d’actes devant les consulats et représentations sur la Colombie ou les États-Unis le 23 août

Des actions dans la rue, avec distribution de pamphlets sur la militarisation, dans des endroits très fréquentés, tels que des places, des stations de bus, train, métro, etc.     

Des discours et vidéos d’appui aux peuples de la Colombie et des Amériques

Appeler les parlementaires pour demander aux gouvernements de réduire les dépenses militaires et réorienter ces ressources vers les services sociaux et la création d’emploi et de revenus.

Séminaires, conférences, lancement de brochures et d’autres matériaux, ainsi que des projections cinéma et vidéo et d’autres événements culturels, afin de parler de la rencontre et augmenter la prise de conscience sur l’impact de la militarisation sur la vie des femmes et des peuples, et pour dénoncer les intérêts des multinationales, de l’industrie de l’armement et des gouvernements du monde entier dans la perpétuation des guerres et conflits.

Appeler les médias ou organiser des conférences de presse pendant la semaine du 16 au 23 août, pour parler de la rencontre en Colombie et de la situation qui subissent les femmes et peuples qui habitent des zones en conflit.

On vous prie de nous envoyer à l’adresse americas@marchemondiale.org des détails complets sur les actions et événements qui sont en cours de préparation (type et titre de l’événement, lieu, date, heure, données de contact de la personne responsable). On systématisera ces informations et on les divulguera largement sur le site web de la Rencontre (http://www.movimientos.org/encuentromujerespueblos/), ainsi que sur les sites de nos mouvements.

En solidarité et lutte!

Marche Mondiale des Femmes

Vía Campesina

Convergencia de los Movimientos y pueblos de las Américas -COMPA,

Conseil Mondial de la Paix – CMP

Minga de Resistencia Social y Comunitaria

Coordinador Nacional Agrario-CNA

Proceso de Comunidades Negras en Colombia-PCN

Corporación Compromiso

Unión Sindical Obrera- USO

Corporación Colombiana de Teatro

Movimiento Social de Mujeres contra la Guerra y por la Paz: Consejo Regional Indígena del Cauca, CRIC; Organización Femenina Popular, OFP; Mujeres de Negro – OFP Colombia; Colectivo Policarpa Salavarrieta, La Pola; Cundinamarca; Proceso Nacional de Mujeres Campesinas – CIC-ANUCUR: (Federación de Mujeres Campesinas de Nariño, Asociación de Mujeres Campesinas de Pradera, Comité de Mujeres Campesinas de Caldas, Coordinación de Mujeres Campesinas de Atlántico, Coordinación de Mujeres Campesinas de Sucre); Equipos Cristianos de Acción por la Paz, ECAP; Resguardo Indígena Cariamomo, Caldas, Risaralda; Programa Mujer Indígena, CRIC; Pueblo Yanacona; Pueblo Totoroes; Pueblo Coconuco; Pueblo Nasa; Red de Mujeres de Tiquisio; Pueblo Siapirara; Pueblo Eperara; Resguardo Indígena Triunfo Cristal Páez; Asociación de Proyectos Alternativos Comunitarios, APAC; Asociación de Madres Comunitarias del Área Metropolitana de Bucaramanga; Asociación de Mujeres Productoras de Cárnicos, ASOMUPCAR; Comisión Interfranciscana de Justicia, Paz y Reverencia con la Creación; Hermanas Nuevas Esperanzas, Alianza Fraternal de Mujeres; Asociación de Mujeres Fe y Vida, AMUFEVI; Ciudadanos por la Paz; Hermanas de San Juan Evangelista, Pastoral Obrera Bogotá, Bucaramanga, Barrancabermeja; Movimiento Juvenil Quinto Mandamiento; Fundación de Apoyo y Consolidación Social para Desplazados por la Violencia en Colombia, FUNDESVIC; Colectivo Gioconda Belli y Colectivo El Aquelarre de Estudiantes de la Universidad Surcolombiana; Constituyente de Betulia, Santander; Red de Mujeres del Nororiente Colombiano de la Provincia García Rovira; Asociación de Madres Comunitarias de la Provincia García Rovira; Asociación de Madres Comunitarias de la Provincia Puerto Wilches; Asociación de Mujeres Rurales por la Paz y el Progreso, San Gil; Emisoras Comunitarias Magdalena Medio; Pax Christi-Alemania; Asociación Municipal de Mujeres Campesinas de Lebrija, AMMUCALE; Asociación Santandereana de Servidores Públicos, ASTDEMP; Movimiento por la Defensa de los Derechos del Pueblo, MODEP; Siervas de San José, Bogotá; Liga Estudiantil Autónoma, LEA; Unidad Social Popular, Girón; Colombia Support Network Madison,WI

AVEC LE SOUTIEN DE: Mujeres de Negro de Valence, Espagne/Mujeres de Negro de Seville, Espagne/ Mujeres de Negro de l’Italie/ Coalición No Bases Colombia/ONGD Atelier, Espagne/Kairos, Canada/ Diakonía Suède/Civis Suède/Heks Suisse/Colectivo Maloka, Espagne/Taula Catalana per la Pau i els DDHH a Colòmbia – Espagne/Fellowship of Reconciliation, FOR Colombia/Fondo para  la No Violencia, États-Unis/Mujeres Católicas de l’Autriche/Coordinación Colombia Europa Estados Unidos/Coordinación Colombia Europa Estados Unidos, Nodo Centro/ILSA/Comité Permanente para la Defensa de los Derechos Humanos/ANDAS/Sisma Mujer/Red Europea de Hermandad y Solidaridad con Colombia, REDHER/Asociación para la Promoción Social Alternativa, MINGA/Colectivo de Abogados José Alvear Restrepo/Comité de Solidaridad con los Presos Políticos/Corporación Sembrar/ Federación Agrominera del Sur de Bolívar, FEDEAGROMISBOL/Sindicato Nacional de Trabajadores de la Industria Alimentaria, SINALTRAINAL/Asamblea de Mujeres por la Paz y la Equidad de Géneros de la Asamblea Permanente de la Sociedad Civil por la Paz/Espacio de Trabajadores y Trabajadoras de Derechos Humanos de Barrancabermeja-Magdalena Medio/Foro Social del Magdalena Medio/Fundación Manuel Cepeda Vargas/Cátedra Libre Ignacio Martin Baró/Fellowship of Reconciliation, FOR Colombia Mesa Valenciana por los Derechos Humanos de las Mujeres en Colombia/Corporación Valenciana por los Derechos Humanos en Colombia. 

Matériaux d’appui à la mobilisation

Matériaux Graphique (affiches, collants)

Multimédia (audio, vidéo)

Appel

Edition no. 45 / 2010 de La Voix des Mouvements, comprenant un entretien avec Claudia Castellanos, avocat et militante du Mouvement Social des Femmes contre la Guerre et pour la Paix, de Colombie, sur la situation qui subissent les femmes qui habitent dans les zones les plus affectées par le conflit armé du pays et sur les objectifs de la Rencontre Internationale des Femmes et Peuples des Amériques contre la Militarisation 

Matériaux disponibles sur: http://www.movimientos.org/encuentromujerespueblos/

Commentaires

Le commentaires sont fermés.