2 juillet 2010

Une répression policière qui me fait honte!

 

Depuis la fin de semaine dernière, nous apprenons dans quel contexte ont eu lieu la majorité des plus de 900 arrestations à Toronto dans le cadre des manifestations contre le G-8 et le G-20, et comment les personnes arrêtées ont par la suite été traitées. Ce que j’apprends me révolte et me fait honte: Arrestations sans raisons, profilage linguistique, intimidation, non respect des droits et de la dignité humaine et, comme si la liste n’était pas assez longue et choquante: harcèlement sexuel voire agression. Alors que nos gouvernements font des campagnes publicitaires pour dénoncer le harcèlement sexuel, il est tout simplement inacceptable que des policiers menacent de violer des femmes dans le cadre de leurs fonctions, d’autant plus parce nombreuses de ces femmes ont été emprisonnées sans raisons valables. Je suis outragée, remplie de compassion envers ces femmes, et déterminée à ce que je puisse léguer à mon enfant un monde où il est toujours possible d’exprimer publiquement sans menaces une vision du monde autre que celle de l’ordre établit.

Commentaires

Nous ne publions jamais les adresses courriel.

Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous :