17 mai 2010

Mettons Jack Layton dans l’eau chaude

 

Le chef du NPD doit  imposer une ligne de parti contre le projet de loi pour l’abolition du registre des armes!

Alors que les chefs du Parti libéral et du Bloc Québécois ont donné le mot d’ordre à leurs troupes de voter pour le maintien du registre des armes à feu, la FFQ interpelle le chef du Nouveau Parti démocratique, Jack Layton, à faire de même. Dans le passé, M. Layton se targuait d’avoir participé à la conception de la Campagne du ruban blanc pour enrayer la violence faite aux femmes.

Or, la semaine dernière, aux audiences du comité permanent de la sécurité publique et nationale sur le projet de loi C-391, le député du NPD ne s’est pas gêné pour quitter la salle à plusieurs reprises, comme si le sujet ne valait pas même son attention! Et Jack Layton refuse toujours de positionner l’ensemble de son parti contre l’abolition du registre des armes à feu.

Bientôt, les membres de SECU remettront leur rapport à la Chambre des communes. Bien que nous ayons recommandé au comité la non-adoption du projet de loi, il y a fort à parier que C-391 soit renvoyé à la Chambre des Communes pour la troisième lecture.

Cette fois-ci, nous vous invitons à mettre de la pression directement sur Jack Layton:

Jack Layton : Layton.J@parl.gc.ca (613) 995-7224 à Ottawa ou dans sa circonscription : (416) 405-8914 (Toronto — Danforth, ON)

Vous pouvez appeler son bureau ou encore lui envoyer un courriel en le sommant d’imposer une ligne de parti CONTRE le projet de loi c-391 qui propose d’éliminer la nécessité d’enregistrer les armes d’épaule, ce qui inclut les carabines et les fusils de chasse. L’enregistrement des armes à feu est une procédure qu’on ne fait qu’une seule fois et qui consiste à remplir un formulaire (qui peut aussi être soumis électroniquement par certains marchands). 

Votre intervention pourrait faire la différence!

Mots-clés :
Luttes : Violence

Commentaires

Le commentaires sont fermés.