12 mai 2010

La commission “Boys Club” Bastarache

 

 Plusieurs voix s’élèvent aujourd’hui pour dénoncer la composition, exclusivement masculine, de la commission Bastarache (dont la mission est de revoir les processus de nomination des juges).  La commission compte huit postes et ils seront tous occupés par des hommes. Comment cela est-il encore possible en 2010 ?  Au Québec, 50% des avocats sont des avocates…. alors, comment peut-on justifier qu’on n’a pas réussi à trouver quatre femmes compétentes pour siéger à la commission ? Permettez-moi d’être sarcastique et de croire qu’on a même pas cherché la parité, tout simplement parce que ce n’est pas une réelle préoccupation. Une preuve de plus (comme si on en avait besoin !) qu’on est encore et toujours enferméEs dans la pensée du “Boys Club”.

À lire la chronique de Marie-Claude Lortie dans La Presse  elle est décapante !

Commentaires

Nous ne publions jamais les adresses courriel.

Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous :