3 mai 2010

La Coalition opposée à la tarification et la privatisation des services publics lance la campagne Halte à Charest

 

La Coalition opposée à la tarification et la privatisation des services publics (dont sont membres une centaine d’organisations syndicales, féministes, communautaires et étudiantes, dont la Fédération des Femmes du Québec) a lancé la semaine dernière la campagne « Halte à Charest ». En réaction aux nombreuses mesures régressives du dernier budget, la Coalition lance un message clair : le gouvernement doit reculer car nous ne reculerons pas! 

Les nombreuses tarifications et compressions budgétaires annoncées auront des conséquences désastreuses sur l’accessibilité et la qualité de nos services publics et vont à l’encontre de la revendication de la Marche mondiale des femmes 2010 qui s’oppose à toute forme de privatisation et de tarification des services publics. C’est en premier lieu les gens au bas de l’échelle et issus de la classe moyenne qui vivront le plus durement ces mesures, donc bon nombre de femmes. Alors que le gouvernement prétend que ces choix étaient inévitables, la Coalition affirme que rien n’est plus faux.  

Plusieurs mois avant le dépôt du budget notre coalition proposait de nombreuses alternatives fiscales visant à financer adéquatement l’ensemble des  services publics et des programmes sociaux. De toute évidence, le gouvernement a rejeté nos revendications et a ainsi choisi son camp: Celui des mieux nantis et des grandes entreprises. S’il avait été à l’écoute de son peuple, le gouvernement aurait mis de l’avant des mesures justes, équitables et progressives en allant chercher l’argent là où elle se trouve: 

  • En instaurant une fiscalité plus équitable.
  • En augmentant les redevances sur les ressources naturelles
  • En faisant la lutte à l’évasion et à l’évitement fiscal.
  • En ajoutant au moins un palier d’imposition pour les revenus les plus élevés.
  • En réduisant, voire même en abolissant, certaines exemptions fiscales (qui ne profitent qu’aux riches).
  • En introduisant une TVQ progressive en fonction de la nature des biens achetés.
  • En luttant contre la corruption dans l’attribution des contrats gouvernementaux.

Avec sa campagne « Halte à Charest » la Coalition a pour objectif de faire reculer le gouvernement sur l’ensemble des mesures régressives du dernier budget et d’exiger des services publics de qualité financés par des mesures qui n’appauvriront pas les moins nantis et la classe moyenne. 

En tant que symbole fort de notre lutte, la Coalition invite les citoyens et citoyennes à s’approprier  la MAIN ROUGE, pour manifester leur opposition aux hausses de tarifs et aux compressions, de différentes manières : 

- En l’utilisant comme photo dans les médias sociaux tels que facebook  

- En la découpant sur du carton rouge et en l’épinglant sur nos vêtements 

- En la reproduisant un peu partout sous forme de « graffiti » 

- En l’affichant sur nos bannières respectives 

La MAIN ROUGE vise également à faire valoir notre détermination à faire reculer le gouvernement et promouvoir des alternatives fiscales pour une société plus juste.  

Elle pourra être utilisée lors de diverses actions à venir  dans différentes régions. Elle se retrouve en pièce jointe de cet envoi.  

Restez informé-es: www.nonauxhausses.org

Commentaires

Le commentaires sont fermés.