28 mai 2010

Des nouvelles de notre passage au Comité permanent de la citoyenneté et de l’immigration

 

Hier, la FFQ accompagnée de la Coalition des familles homoparentales, a présenté un mémoire sur la réforme du système d’obtention du statut de réfugié. Devant des députés des trois partis fédéraux, nous avons défendu un système où tous les demandeur-EUSES-s d’asile pourraient être entenduEs, sans discrimination. Nous refusons la notion de pays « sûrs » qui empêcherait certains demandeur-EUSES-s d’avoir accès à un appel, suite à un 1er refus. Cela toucherait particulièrement les femmes et les personnes LGBT car,  dans plusieurs pays que l’on considère « pacifiques », la violence conjugale, les viols systématiques, l’exploitation sexuelle des femmes ou les crimes haineux, les agressions voire les poursuites judiciaires contre les homosexuels sont chose courante. 

Par ailleurs, dans le projet de loi C-11, la possibilité de faire une demande pour considérations humanitaires n’existe plus. Les demandes pour considérations humanitaires sont essentielles pour prendre en compte des cas qui ne rentrent pas dans les « cases » de l’administration, entre autres lorsque la sécurité ou le développement d’un enfant sont en jeu.

Il faut stopper le projet de loi C-11 des conservateurs!

Seuls les libéraux n’ont pas pris de positions claires sur ce projet de loi, alors qu’il sera étudié dès la semaine prochaine. Contactez-les !

Dites leur que vous ne voulez pas que les personnes réfugiées soient choisis en fonction de leur pays d’origine mais bien en fonction des dangers auxquels elles font face.

Exigeons que les demandes pour considérations humanitaires soient accessibles pour les personnes qui doivent venir s’installer au Canada.

Vous pouvez avoir plus de détail en lisant notre mémoire

Cliquez ici pour un exemple de courriel afin d’interpeller les libéraux

Commentaires

Le commentaires sont fermés.