1 avril 2010
Communiqué de presse

Des milliers de personnes crient leur colère face à l’injustice du budget Bachand

 

MONTRÉAL, le 1er avr. /CNW Telbec/ – Plusieurs milliers de personnes manifestent aujourd’hui leur mécontentement face au budget du ministre Raymond Bachand en envahissant les rues du quartier des affaires à Montréal, suite à l’appel de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics.

La manifestation mobilise côte à côte des travailleurs et des travailleuses syndiqué.e.s ou non, des sans-emplois, des étudiant.e.s, des mères de famille et des personnes âgées venant de toutes les régions du Québec. La centaine de regroupements nationaux communautaires, féministes, syndicaux et étudiants qui composent la coalition se réjouissent de l’importance de la mobilisation tenue moins de 48 heures après le budget Bachand. “Ce n’est qu’un avant-goût de ce qui attend le gouvernement s’il va de l’avant avec les mesures injustes et rétrogrades annoncées dans le budget”, affirme Marie-Ève Rancourt, du Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec (MÉPACQ), en ajoutant que la colère est palpable partout à travers le Québec.

La Coalition s’oppose aussi bien aux hausses de tarifs et de taxes qu’aux compressions annoncées dans le budget. “Le budget Bachand est un budget injuste qui épargne à peu près complètement les mieux nantis et les grandes entreprises pour se tourner vers le reste de la population, la classe moyenne et les personnes appauvries qui paieront plus cher pour la santé, l’éducation, l’électricité résidentielle”, déclare François Saillant du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). Pour sa part, Alexa Conradi, présidente de la Fédération des femmes du Québec se dit inquiète pour les générations futures : “Quel genre de Québec le gouvernement Charest prépare-t-il pour nos enfants, quand il s’attaque à la qualité et à l’accessibilité des services publics et qu’il abandonne la lutte contre la pauvreté? Le gouvernement Charest se rappelle-t-il ses devoirs en tant que protecteur du Bien commun? En les élisant, les citoyens et les citoyennes confient à leurs député.e.s la responsabilité de veiller à leurs intérêts collectifs et non pas une carte blanche pour vendre le Québec à rabais!”

“Pourquoi le ministre Bachand a-t-il refusé toutes les autres solutions mises de l’avant non seulement par les groupes sociaux, mais aussi par de nombreux économistes autrement plus lucides que ceux que le ministre des Finances a recrutés pour faire une job de bras dans les services publics?” questionne Christian Pépin de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ). Il précise que de nombreuses mesures mettant davantage à contribution les grandes entreprises et les contribuables à très haut revenu auraient rapporté des milliards de dollars au gouvernement. “La richesse existe, prenons-la où elle est et c’est pourquoi nous avons tenu à manifester parmi ces riches dans le quartier des affaires de Montréal”.

Renseignements: Marie-Ève Rancourt, (514) 258-0095; François Saillant, (514) 919-2843

Commentaires

Nous ne publions jamais les adresses courriel.

Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous :