8 avril 2010

Aidez-nous à maintenir le registre des armes à feu au Canada!

 

Le projet de loi C-391, qui risque de passer en troisième lecture à la Chambre des communes, propose d’éliminer la nécessité d’enregistrer les armes d’épaule, ce qui inclue les carabines et les fusils de chasse. L’obligation d’enregistrer les armes de poing sera toujours en place. L’enregistrement des armes à feu est une procédure qu’on ne fait qu’une seule fois et qui consiste à remplir un formulaire.

Quelques bonnes raisons pour le maintenir :

  • Les carabines et les fusils de chasse sont des armes souvent récupérées sur des lieux de crime. Ce sont les armes à feu les plus utilisées dans les cas de violence conjugale, de suicides et d’homicides d’agents de police, particulièrement en région rurale.
  • Le processus de sélection et l’émission de permis réduisent les risques que des personnes dangereuses aient accès à des armes; l’enregistrement est essentiel pour faire respecter les dispositions liées aux permis.
  • L’enregistrement de toutes les armes à feu responsabilise les propriétaires d’armes et réduit simultanément le risque que des armes légalement enregistrées soient détournées vers des propriétaires sans permis.
  • L’enregistrement de toutes les armes à feu permet aux policiers de prendre des actions préventives pour retirer des armes d’entre les mains de personnes dangereuses et  de faire respecter les ordonnances d’interdiction.
  • Le registre des armes aide les policiers dans leurs enquêtes. Ce dernier a permis à la GRC d’identifier deux hommes qui ont ensuite été trouvés coupables de complicité dans les meurtres de 4 officiers de la GRC à Mayerthorpe (AB), en partie car une carabine enregistrée avait été laissée sur la scène du crime.
  • Toutes les armes à feu illégales sont d’abord des armes légales. Le contrôle des armes légales est essentiel pour prévenir leur détournement et ainsi assécher l’offre illégale.
  • Toutes les armes sont létales et n’importe quelle arme dans les mains d’une personne malintentionnée devient dangereuse. La semaine dernière, nous avons été témoins de trois tragédies à travers le Canada dans lesquelles 5 personnes ont été tuées par arme d’épaule. Nous avons besoin de contrôle sur TOUTES les armes.
  • Le contrôle des armes fonctionne: les décès et les blessures par arme à feu ont chuté.
  • La mise en place de l’enregistrement et du système d’émission de permis a engendré des coûts plus élevés que prévu, mais la GRC a clairement établi que la fin du registre des armes d’épaule ne représenterait que des économies annuelles de 3 millions de dollars, soit le coût d’une enquête complexe pour meurtres.
  • C’est dans les régions rurales et dans l’ouest du pays que les armes à feu se retrouvent en grand nombre. C’est également dans ces endroits que les taux de décès et de blessures par arme à feu sont les plus élevés et que l’opposition au contrôle des armes est la plus importante.  
  • Les forces de police, les experts en sécurité publique et en prévention du crime, ainsi que les groupes de femmes soutiennent la loi dans son intégralité et maintiennent qu’elle contribue à la sécurité publique. 
  • Le lobby des armes à feu est un groupe grassement financé aux liens tissés serrés avec le parti conservateur. Le lobby des armes à feu ne représente pas l’opinion de tous les Canadiens.


Les libéraux de Michael Ignatieff et le Bloc Québécois se sont engagés à imposer la « ligne de parti », demandant ainsi à touTEs les membres de leur parti de voter contre le projet de loi C-391 pour l’abolition du registre des armes à feu, un projet de loi privé. Par contre, Jack Layton ne s’est toujours pas engagé à faire de même pour le NPD. Nous sommes inquiètes que même si nous arrivons à convaincre les libéraux et les bloquistes de rejeter le projet de loi, l’appui du NPD sera suffisant pour que le projet de loi soit accepté.    

C’est pourquoi nous faisons appel à vous pour mettre de la pression sur le NPD pour qu’il impose la ligne de parti et de voter contre le projet de loi C-391 pour l’abolition du registre des armes à feu .

Alors à vos courriels !

Jack Layton : Layton.J@parl.gc.ca ou encore (613) 995-7224 à Ottawa ou dans sa circonscription : (416) 405-8914 (Toronto — Danforth, ON)

Copies conformes : Thomas Mulcair : Mulcair.T@parl.gc.ca (613) 995-7691 à Ottawa ou dans sa circonscription : (514) 736-2727 (Outremont, QC) et à  La COALITION pour le contrôle des armes : cgc.montreal@gmail.com

MERCI DE VOTRE APPUI !

Mots-clés :
Luttes : Violence

Commentaires

Le commentaires sont fermés.