15 décembre 2009
Communiqué de presse

Hausse du salaire minimum : une bonne nouvelle dans un contexte inquiétant

 

Montréal, le 15 décembre 2009La Fédération des femmes du Québec (FFQ) félicite le gouvernement du Québec pour avoir respecté son engagement de hausser le salaire minimum à 9,50 $ l’heure, mais s’inquiète que cette augmentation soit accompagnée d’une plus grande tarification des services publics tel qu’il appert des consultations prébudgétaires. En fait, cette hausse du salaire minimum risque d’être annulée. « J’espère que le gouvernement n’adopte pas cette mesure pour faire passer en douce la hausse des tarifs en santé, en transport et en électricité », s’inquiète Alexa Conradi, présidente de la FFQ.

La FFQ souhaite que le gouvernement continue à hausser le salaire minimum car 9,50 $ l’heure ne permet pas à une personne seule travaillant quarante heures par semaine de vivre au-dessus du seuil de la pauvreté. « Pour atteindre un salaire minimum juste, le gouvernement doit fixer le taux horaire à 10,66 $, un montant qui permettrait à celles et ceux au bas de l’échelle de commencer à vivre décemment », conclut Mme Conradi.

Pour information : Stéfany Ranger, LCOM Communication, 514-393-3178, 1-877- 393-3178, cellulaire 514-679-7583.
Source : Fédération des femmes du Québec (FFQ)

Commentaires

Nous ne publions jamais les adresses courriel.

Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous :